Kinshasa : Grève des chauffeurs, le gouvernement s’active pour une solution

Un matin pas comme les autres ce lundi 21mai 2018 à Kinshasa.

Travailleurs,étudiants,élèves et autres ,tous bloqués aux différents arrêts attendant pendant des longues heures les moyens des transports pour rejoindre leurs milieux de travail respectif.

Pour cause , la grève des chauffeurs des taxis et taxis bus.
Ces derniers qui réclament, notamment la baisse des prix du carburant à la pompe alors qu’il y a une semaine passée, le Gouverneur de la ville a pris un arrêté qui avait revu le prix du transport à la hausse afin de permettre aux chauffeurs de réunir convenablement leurs versements.

Mais après les différentes manifestations des étudiants réclamant le maintien de transport à 500 Francs congolais au lieu de 650 tel que fixé dans l’arrêté du Gouverneur Kimbuta, l’hôtel de ville n’a eu d’autre choix que d’accéder à la revendication des étudiants en revoyant la tarification au prix initial. D’où la colère des transporteurs, à la base cette grève.

Ce mouvement de grève respecté durant toute la journée par les choffeurs a pénalisé beaucoup de travailleurs , élèves et étudiants qui n’ont pas pu atteindre leurs lieux d’activités à l’heure habituelle.

Le transport a été assuré durant toute la journée presque grâce aux taxis motos avec une certaine surfacturation parfois le double , triple ou quatriple du prix fixé par l’autorité provinciale.

Lire aussi :  RDC : graciés depuis le 13 mars dernier par F. Tshisekedi, les 700 prisonniers sont toujours en prison !

Les quelques bus TRANSCO à peine visibles n’ont pas été à mesure de résoudre le problème, offrant parfois des spectacles désolants, ou certains passagers se sont permis de rentrer par des fenêtres des bus, comme l’indique si bien la photo en Illustration de cet article. Une photo qui a fait le tour du monde à travers les réseaux sociaux.

Aux dernières nouvelles, les chauffeurs auraient suspendu ce mouvement de grève tard dans la soirée à l’issue d’une séance de travail avec le Gouverneur Kimbuta. Ce, après avoir trouvé apprend-on , un terrain d’attente.
Pendant ce temps,sur ordre du directeur de cabinet du président de la République,le ministre de l’économie du gouvernement central, Joseph Kapika  annonce la tenue d’une réunion  de  ce mardi avec quelques responsables, notamment de la banque centrale du Congo afin trouver une solution sur cette question de prix de transport.

Rebecca Kalombo

Article précédent

Dossier JP Bemba-CPI: Eve Bazaiba,  » nous sommes confiants pour le verdict qui sera prononcé »

Article suivant

Kinshasa : le DG Nkongolo de la DGDA bloque illégalement des marchandises au port de la SCTP