• août 17, 2019

Breaking News :

Meeting de Lamuka :les dispositions sécuritaires déjà harmonisées avec la police

Après  l’interdiction de la matinée  politique qui était prévue le 21 janvier dernier, au siège de l’interfédération du  MLC ville de Kinshasa,  Martin Fayulu Madidi sera  face à ses partisans et électeurs de la ville de Kinshasa, ce samedi 2 février 2019 , au terrain Sainte Thérèse, dans la commune de N’djili.

Ce rendez-vous, se  veut donc déterminant pour le président autoproclamé de la République. Martin Fayulu  continue de réclamer la vérité des urnes, estimant être le vainqueur de  l’élection présidentielle, avec un score de  plus de 60% , devançant très loin  l’actuel président, officiellement donné gagnant   par la cour constitutionnelle . Et pourtant, la Cenco a estimé, à l’appui des résultats ramenés par ses observateurs, que le chef de l’État actuel, Félix Tshisekedi  aurait  recceuilli  moins de 20% des voix. Ce résultat a été confirmé par les fuites  du serveur de l’Administration électorale , tels que révélés par quelques médias internationaux ( RFI et TV 5 Monde)

A en croire Fidèle Babala Wandu, Secrétaire Général Adjoint du MLC et coordonateur provincial de Lamuka kinshasa, Martin Fayulu va  récupérer le dernier meeting de campagne empêché le 19 Décembre dernier par les autorités du régime sortant, afin de remercier les Kinois pour les suffrages exprimés en sa  faveur, aux élections du 30 décembre 2018. Ce serait également l’occasion  d’annoncer ce qu’il compte faire  pour obtenir la vérité des urnes.

Pour les observateurs avertis, le meeting de ce samedi  sera aussi un test pour le nouveau régime, sur la question  des droits fondamentaux consacrés par la constitution, à l’occurrence les  manifestations publiques.

À ce sujet, une délégation de Lamuka, conduite par Fidèle Babala Wandu, s’est entretenue ce vendredi soir, avec le commissaire provincial de la police nationale congolaise, ville-province de Kinshasa sur les dispositions sécuritaires  pouvant permettre le bon déroulement de cette activité politique.

Après les échanges, les organisateurs du meeting ont  rassuré avoir reçu toutes  les garanties sécuritaires nécessaires de la part du commissaire divisionnaire adjoint, Sylvano Kasongo pour l’encadrement du meeting.

Déjà, la veille, le gouverneur André Kimbuta avait pris acte de l’organisation de ce meeting dit des vérités.

Rédaction

Article précédent

Vérité des urnes : Martin Fayulu reçoit le soutien des députés nationaux du MLC Sud-Ubangi

Article suivant

Meeting des vérités : quand Martin Fayulu esquive certains pièges de ses partisans

facilisis libero Praesent neque. mattis nec tempus