• août 17, 2019

Breaking News :

RDC : conseillé de ne pas marcher à Kinshasa pour éviter le pire, JP Bemba vient d’arriver à Gemena

Contrairement à ce que  nous vous annoncions dans l’une de nos précédentes livraisons, le président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC) n’a pas pu marcher à Kinshasa.

Jean-Pierre Bemba Gombo qui tenait coûte que coûte à marcher avec les Kinois a été conseillé de ne pas descendre dans la rue pour éviter de donner l’occasion au pouvoir de verser davantage le sang des Kinois, nous a fait savoir un proche collaborateur du chairman du MLC sous le couvert de l’anonymat.

« (…) Nous avons compris l’intention du pouvoir en place qui n’a pas changé des méthodes par rapport au régime sortant. Nous avons voulu privilégier la voie de la sagesse , car vous le savez, que  notre leader qui fait trembler le pouvoir illégitime en place,ces gens l’ont provoqué le jour de son arrivée à Kinshasa, le dimanche 23 juin dernier alors qu’il marchait pacifiquement avec la population, donc ils étaient également capables de créer d’autres scénarios pour faire attribuer à  Jean-Pierre Bemba Gombo. Nous sommes très bien informés et voilà pourquoi, nous avons tout simplement souhaité que le président aille marcher avec nos frères de Gemena dans le Sud-Ubangi. Nous étions dans la rue avec les autres cadres du parti , notamment Fidèle Babala Wandu et Valentin Gerengo pour représenter le MLC », a déclaré un cadre du MLC à votre média en ligne.

Il convient de souligner que le président national du MLC a décollé un peu plus tard que prévu , à 14heures 40minutes de l’aéroport de N’djili pour Gemena où il venait d’arriver. Ici, l’ancien vice-président de la République va  également organiser la cérémonie commémorative du 10e anniversaire de la disparition de son père Jeannot Bemba , ce lundi 1 juillet 2019.

Signalons que plusieurs personnes avaient été brutalement arrêtées lors de la marche pacifique de ce dimanche 30 juin à Kinshasa , avant d’être relâchées plus tard.

Le député provincial Mike Mukebayi, le journaliste de CCTV Michel Koyakpa ou encore le président de la structure dénommée : les Bembistes , René Bonganga figuraient sur la liste de ces personnes brutalement arrêtées et libérées. Et d’après plusieurs témoignages,  Mukebayi a été d’ailleurs tabassé comme un vulgaire homme.

Rédaction

Article précédent

Marche de Lamuka : le député Mike Mukebayi arrêté par la police à Kinshasa

Article suivant

Sud-Ubangi : suite au débordement de la mobilisation, JP Bemba ne s’est pas adressé à la population de Gemena !

mattis ipsum vulputate, consequat. ut libero. mattis at dapibus