Actualités

RDC : F. Tshisekedi et V.Kamarhe ont été accueillis ce mardi sans gaz lacrymogènes à Kinshasa

Depuis leur revirement spectaculaire de l’accord politique signé sous la facilitation de la fondation Kofi Annan à Genève, en confédération helvétique, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont fini par regagner la RDC ce mardi 27 novembre 2018, après quelques navettes entre l’Afrique et l’Europe.

C’est évidemment sous le coup de 12h40 que l’aéronef qui ramenait les deux opposants a atterri à l’aéroport international de N’djili, après l’escale de Nairobi, en provenance de Bruxelles.

C’est justement dans la capitale Kenyane que les deux hommes ont conclu un nouvel accord – il y a quelques jours – ayant débouché sur le désistement de Vital Kamerhe au profit de Felix Tshisekedi, comme candidat de leur coalition.
Le président de l’UNC qui devient pour l’occasion le directeur de campagne de Felix Tshisekedi, est celui-là qui avait auparavant rejeté toute idée de soutenir le héritier leader de l’udps au motif que celui-ci était dépourvu d’expériences nécessaires de gestion des affaires de l’Etat. Et d’ailleurs, c’est à cause de leurs egos surdimensionnés qu’aucun consensus ne pouvait-être dégagé à Genève jusqu’au moment où Félix a proposé le vote comme mode de désignation du candidat commun ayant conduit à l’élection de Martin Fayulu, mais 24 h après, les deux éliminés du premier tour s’étaient retirés dudit accord à la grande déception de la grande opinion congolaise.

Arrivés ce mardi, ils ont été accueilli par plusieurs centaines de leurs partisans. Et de l’aéroport à la permanence de l’udps située sur la 10ème rue Limete – chose étrange – la police n’a pas fait usage de gaz lacrymogènes, ainsi qu’elle l’a toujours fait par exemple, lors du retour de Jean-Pierre Bemba le 1 août 2018 ou encore celui de Martin Fayulu le 21 novembre dernier, pour disperser la foule. Elle n’a pas non plus imposé une vitesse minimale au cortège. Les militants de l’UNC et de L’UDPS ont eu le temps de célébrer en toute quiétude le retour de leurs leaders.
À quoi tient cette différence de traitement ?
Une chose est vraie, en aucun instant, tout au long de l’itinéraire du cortège, les manifestants ont été inquiétés.

Au comble de la curiosité, politiquerdc.net a constaté qu’au lieu de diriger leur hostilité contre le pouvoir comme cela a toujours été le cas, les militants de cette coalition déployaient plutôt leurs gorges à entonner les chansons hostiles aux  autres leaders de l’opposition, particulièrement ceux de la plateforme LAMUKA, pourtant plus représentatifs et crédibles aux yeux de l’opinion publique.
À qui profite cette guéguerre dont la déclaration est de l’initiative Cach ?

Aussitôt de retour au pays,  Vital Kamerhe et Felix Tshisekedi devront vite se lancer dans la campagne électorale en perspective des élections du 23 décembre prochain .

Constant Mohelo

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 22
    Partages