• août 17, 2019

Breaking News :

RDC : la mise en garde des Bembistes contre les détracteurs de JP Bemba, un avertissement à prendre au sérieux?

En ce temps de recomposition politique où certains, pour justifier leur inconstance politique, tentent de jeter l’anathème sur d’autres, un groupe proche du MLC a tenu à faire obstacle à ce vent impétueux.

En effet, les « Bembistes », l’une des associations affiliées au Mouvement de Libération du Congo, MLC en sigle, met en garde quiconque serait tenté d’orchestrer la campagne de dénigrement – oeuvre souvent entreprise par les forces occultes – en vue de saper l’image de marque de Jean-Pierre Bemba Gombo.

C’est à travers une déclaration rendue publique le vendredi 8 février 2019 à Kinshasa, que ces bembistes – un échantillon d’une vingtaine de personnes issues de tous les coins du pays – ont exprimé leur indignation contre la pègre nauséabonde. Celle-ci, à en croire ces bembistes, est formée de la « nouvelle reconfiguration de la Kabilie », à la suite de la parodie d’élections organisée par la machine broyeuse de la démocratie de Nangaa, lit-on dans leur déclaration. C’est une nouvelle reconfiguration caractérisée par le « tribalisme et le clientélisme ».

Bien que le curriculum vitae (CV) de Jean-Pierre Bemba n’a jamais fait l’objet de la moindre contestation dans l’opinion publique congolaise, cette frange des bembistes a consacré de bonnes lignes de déclaration, en revenant sur le CV de l’ancien vice-président de la République. Certainement, ce n’est pas le fruit du hasard. Ils ont voulu étaler les solides atouts de cet homme politique, sans doute bien placé pour relever les défis multiformes d’un pays en pleine crise post-électorale, en plus d’être dans le gouffre.

« Né des parents congolais, Jean-Pierre Bemba est le fils d’un richissime homme d’affaires. Ayant grandi au Congo, l’homme a fourbi ses armes scolaires et décroché son diplôme d’État au prestigieux collège Boboto, à Kinshasa; avec la mention « grande distinction ». Détenteur de ce précieux sésame, Jean-Pierre Bemba s’est grandement ouvert le boulevard d’études universitaires couronnées de succès, dans les institutions universitaires de renommées internationales », rappelle les Bembistes avant d’enchaîner avec son parcours professionnel et politique.

« (…), à l’âge de 27 ans déjà, le sénateur Jean-Pierre Bemba a été nommé conseiller du Chef de l’Etat en matière des finances par le feu Maréchal Mobutu Sese Seko Kukungbendu Wazabanga. En 1998, suite aux dérives dictatoriales de l’AFDL, alors qu’il n’avait à peine que 36 ans, Jean-Pierre Bemba à abandonné sa vie bourgeoise pour entrer dans le maquis, en vue de mener la résistance. Il faut un degré élevé de patriotisme pour préférer la forêt à la luxure. Ce sacrifice était destiné, dans la déclaration à libérer le peuple congolais du joug dictatorial et obtenir le décloisonnement de l’espace politique privatisé par le régime afdlien », fait-on savoir dans cette déclaration .

Une façon – somme toute – de répondre aux détracteurs d’un homme qui a consenti des sacrifices et pris des d’énormes risques, a lâché l’un des bembistes interrogé par politiquerdc.net.

Ils – les Bembistes – sont revenus à travers cette intervention, sur l’incontestable contribution sécuritaire de Jean-Pierre Bemba dans la stabilisation de la RDC. À ce propos, ils ont soutenu que l’ancien vice-président de la RDC est une personnalité qui a permis, face aux deux autres branches de l’AFDL (gouvernement central et RCD) de rééquilibrer les rapports de force pour finalement obtenir le dialogue entre belligérants alors que l’élan démocratique entamé en 1990 était enterré. À ce titre, Jean-Pierre Bemba est une personnalité qui suscite la fierté de ses concitoyens et inspire confiance ainsi que respect en Afrique mais aussi à travers le monde. Il reste – peu importe la manoeuvre – un acteur incontournable pour le changement et le développement de la RDC, martèlent-ils.

Cette déclaration lue par Amadeo Edame,porte-parole de circonstance de cette association, s’annonce comme un advertissement à tous ceux qui se permettent de ranconter des mensonges contre le président national du MLC, un des principaux ténors de la coalition Lamuka.

Rédaction

Article précédent

Sud-Ubangi : 28 candidats à la course pour les 4 sièges des sénateurs

Article suivant

32è sommet de l’UA: M.Fayulu toujours en quête de la vérité des urnes, pendant que F.Tshisekedi renforce sa reconnaissance internationale !

pulvinar dolor felis commodo consequat. tempus quis, eget Praesent