Analyses

RDC : recours du FCC, un danger pour la victoire de Félix Tshisekedi ?

Alors que certains dans le Camp de la MP / FCC, se sont précipités pour féliciter Félix Tshisekedi , déclaré vainqueur de la présidentielle par la commission électorale nationale indépendante, la coalition au pouvoir , annonce, contre toute attente la saisine de la cour constitutionnelle pour ce samedi 12 janvier 2019.

Pour l’instant , le FCC n’a pas encore dévoilé la raison de sa démarche judiciaire, mais généralement les démarches devant la cour, pour ce genre de circonstance, visent surtout à dénoncer les irrégularités constatées de manière générale pendant le déroulement des élections où lors des délibérations par la CENI, et qui peuvent impacter positivement ou négativement la victoire du candidat proclamé.

Pour le cas de figure, même si Felix Tshisekedi , déclaré vainqueur, du moins de façon provisoire par la centrale électorale n’a pas caché son rapprochement au président sortant, Joseph Kabila, dont il a d’ailleurs rendu hommage et fait d’éloges, l’on croit savoir que la démarche du FCC ne serait pas du tout un hasard pour ces caciques.

En effet, la démarche du FCC , devant la cour constitutionnelle, semble être perçue, d’après certains analystes comme une manière pour la famille présidentielle du président sortant, de vouloir plier davantage Félix Tshisekedi afin de tirer des dividendes politiques, ou une stratégie visant à maintenir encore pendant quelques mois, leur autorité morale au pouvoir, par l’annulation des résultats provisoires proclamés par la CENI.

Dans tous les cas de figure, toute action initiée par le FCC devant la haute cour, ne trouverait que d’écho favorable auprès de cette instance dont l’infeodation au pouvoir de kinshasa n’est plus à démontrer !

Le FCC qui serait visiblement embarrassé du choix d’un candidat président, vraisemblablement imposé par son chef suprême, aurait du mal à avaler totalement ce choix.

D’après certaines indiscrétions, les ténors du clan Kabila ,ne seraient pas convaincus de voir Felix Tshisekedi honorer ses engagements. L’expérience de Genève, avec le revirement de Félix Tshisekedi, mais aussi les autres secrets gérés lors des tractations antérieures avec le président de l’udps en seraient une illustration éloquente .

Un député national de la mouvance au pouvoir, qui s’est confié à politiquerdc.net, a laissé entendre je cite :  » mieux vaut faire officiellement l’opposition, que de coaliser avec quelqu’un qui n’a jamais respecté ses engagements », fin de citation.

Le traitement des recours devant la cour constitutionnelle reste un véritable mystère pour la suite du processus électoral en RDC et réservera certainement beaucoup de surprises.

Constant Mohelo

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 822
    Partages