Société

Sud-Ubangi : des mauvais échos sur l’assistance humanitaire octroyée par le gouvernement pour les sinistrés de Dongo

 Après plusieurs mois d’attente, les familles des victimes et autres sinistrés du naufrage  survenu sur la rivière Ubangi le mois d’avril dernier à la suite de l’insécurité créée  à Dongo, cité située dans le Territoire de Kungu, province du Sud-Ubangi (RDC) viennent de bénéficier d’une assistance de la part du  gouvernement central . Des sceaux, bidons de 20 à 25 litres, gobelets en plastique, des friperies  et  sacs du sel ont été distribués la semaine dernière à quelques familles des sinistrés à Dongo par le vice-gouverneur de cette province .

En effet, comme publié par politiquerdc.net depuis plus de 4 mois aujourd’hui , des assaillants identifiés sous le label du mouvement mystique dénommé « Enyele » avaient semé de l’insécurité à Dongo et créé une panique générale qui avait ainsi occasionné plus de 40 morts par noyade sur la rivière Ubangi et de nombreux dégâts matériels importants dans cette partie du pays. Et après plusieurs  démarches entreprises, notamment par  les notables et autres ressortissants du Territoire de Kungu, le gouvernement venait enfin d’octroyer une enveloppe financière pour voler au secours aux  familles des victimes.

D’après les sources gouvernementales qui se sont confiées à votre média en ligne, le trésor public aurait remis une enveloppe globale de près de   580 millions de Francs congolais, soit  l’équivalent de près de 362 mille dollars américains pour répondre  à ce drame humanitaire.

Mais d’ores et déjà des voix se lèvent pour dénoncer un certain manque de transparence dans la gestion de cette enveloppe gouvernementale. C’est par exemple le député national Gape Monoko.

« …nous sommes  au courant de l’enveloppe débloquée par le gouvernement pour les sinistrés de Dongo. Cependant, nous sommes au regret de constater un flou, mais aussi un manque de transparence autour de cette assistance financière  par les autorités compétentes… Nous continuons nos investigations et au moment opportun, nous pourrions nous prononcer quant à ce. Car notre souci en tant que notable de Kungu est  de voir cette enveloppe arriver à destination pour l’intérêt des sinistrés », s’est confié le député national Gape Monoko.

Joint au téléphone, Bernard Biando Sango, ministre des affaires humanitaires et de la solidarité nationale confirme  que l’enveloppe débloquée par le gouvernement central a été directement versée dans le compte du gouvernement provincial du Sud-Ubangi  à qui, revenait la responsabilité de décider sur la clé de répartition selon les besoins exprimés sur le terrain.

Cependant, Bernard Biando  s’est réservé de préciser   le montant exact versé par le gouvernement, au motif qu’il n’était pas notre informateur.

Pour sa part, le Gouverneur de la province du Sud-Ubangi estime que  l’essentiel a été fait. Mais comme le ministre des affaires humanitaires du gouvernement central, Joachim Taila Nage n’a pas voulu aussi préciser le montant reçu auprès du trésor public.

D’après  plusieurs témoignages recueillis auprès des autorités locales ayant assisté à la distribution de cette assistance humanitaire à Dongo,  à part les biens en plastique, les friperies et les sacs du sel, aucun franc n’a été remis aux sinistrés.

« Alors que nous nous attendions recevoir une enveloppe pour réhabiliter nos maisons et acheter les biens perdus, Ils sont venus nous  distribuer des plastiques  au moment où nous passons la nuit à la belle étoile… », a déclaré sous le sceau de l’anonymat un acteur de la société civile joint par votre média depuis la cité de Dongo.

Dossier à suivre !

Jean Médard LIWOSO

 

 

 

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 8
    Partages