Actualités

Campagne électorale : Martin Fayulu attendu le mercredi 5 décembre à Beni

Loin d’être une vue d’esprit comme certains s’amusaient à le dire, les aéronefs loués par la plateforme LAMUKA pour permettre à son candidat de battre sa campagne électorale ont atterri ce jour à l’aéroport international de N’djili, mettant ainsi fin aux invectives des uns et aux dénégations des autres. Fayulu et son équipe vont devoir parcourir le territoire national pour rencontrer la population déjà acquise au changement et peut être favorable à la candidature de Martin Fayulu.

En effet, comme annoncé dans nos précédentes livraisons , après le bouleversement du programme dû aux problèmes d’autorisation de survol et d’atterrissage des appareils pris en location par LAMUKA, la machine électorale de Martin Fayulu va démarrer ce mercredi 5 décembre 2018. C’est la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, qui aura l’honneur de recevoir le candidat commun de l’opposition.

La nouvelle a été confirmée par la porte-parole et chargée des médias, la députée nationale Eve Bazaiba, lors d’un entretien avec politiquerdc.net, ce lundi 3 décembre, à Kinshasa.

Soutenu par Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Alphonse Muzito et Freddy Matungulu, Martin Fayulu va inaugurer la première phase de sa campagne en allant à la rencontre de la population martyrisée de Beni, avant de faire le tour de toutes provinces de la partie orientale du pays. Et puis, viendra le tour du Grand Katanga, dans le midi (sud) de la RDC.

Reçus ce lundi par le directeur de campagne au siège du G7 – faisant provisoirement office de siège de LAMUKA – les coordinateurs provinciaux ont été briefés à propos des stratégies et des modalités pratiques pour assurer efficacement la couverture électorale, gage d’une issue victorieuse à ce scrutin.

Rappelons que deux avions loués par Lamuka sont déjà à Kinshasa depuis ce lundi 3 décembre et sauf imprévu un troisième est annoncé pour jeudi prochain. Information confirmée par le coordonnateur provincial de LAMUKA/Kinshasa ,le député national, Fidèle Babala.

À présent que ces avions sont là, il reste à ceux qui s’épuisaient à prêter à LAMUKA les intentions de boycotter les élections de trouver d’autres arguments. Car, personne ne peut engager de telles dépenses pour faire de la figuration. Heureusement que LAMUKA ne s’est pas arrêtée à chaque aboiement de ces chiens enragés, pensent certains observateurs de la société.

La coalition Lamuka pourrait battre campagne avec au moins 4 avions , apprend- on des sources proches de l’état major général de campagne.

Rédaction

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 73
    Partages