Actualités

Élection des gouverneurs : Eve Bazaiba dans la bataille pour la province de la Tshopo

Après une une prolongation de 5 jours – la commission électorale nationale indépendante, CENI a clôturé ce lundi 4 février 2019, l’opération de réception de candidatures à l’élection sénatoriale et celle des gouverneurs des provinces.

Au nombre de ces dossiers, il sied de citer celui de Eve Bazaiba, Secrétaire Générale du MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo et porte-parole de la coalition Lamuka. Elle est candidate à la tête de l’exécutif de la province de la Tshopo.

Elle a officiellement déposé son dossier ce jour, au bureau de réception et de traitement de candidatures du secrétariat exécutif provincial de la CENI-province de la Tshopo, basé dans la ville de Kisangani.

Sensible à l’appel de ses frères et sœurs de cette province, Eve Bazaiba est motivée à rendre service et promet d’imprimer sa marque, une fois élue Gouverneure.

Députée nationale, réélue de la circonscription électorale de Basoko, territoire situé dans la province de la Tshopo, Eve Bazaiba fut sénatrice élue de la Ville de Kinshasa, sous la bannière du MLC, de 2007 à 2012.

Très active et remarquable, notamment dans la production législative, l’ancienne présidente de la commission socio-culturelle du sénat et de l’Assemblée nationale, Eve Bazaiba – pour ne pas la citer – dirige aussi la ligue des femmes congolaises pour les élections (Lifce), depuis plusieurs années.

C’est en indépendant que celle dont ses partisans désigne de dame de fer a déposé son dossier de candidature. Néanmoins, Eve Bazaiba compte sur l’accompagnement de son parti – le MLC – et celui de la plateforme Lamuka, sans oublier celui de la population de la Tshopo, pour mener victorieusement cette bataille. Et ce, dans l’intérêt de ses concitoyens, habitant dans l’entité administrative concernée, estime l’un de ses conseillers qui s’est confié à politiquerdc.net.

Au-delà de ses qualités professionnelles et de son expérience avérée, Eve Bazaiba pourra apporter la touche d’une mère soucieuse de l’avenir de ses administrés qu’elle traitera sans doute comme ses enfants ( L’instinct maternel ), pense pour sa part, Me Jean K. Minga, analyste politique et consultant de votre média en ligne.

Jean Médard LIWOSO

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 562
    Partages