Élections des gouverneurs : le candidat de Lamuka dans le Sud-Ubangi a présenté son programme ce samedi

Lancement ce samedi 6 avril 2019, de la campagne électorale de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces de la RDC.

Celle-ci concerne 24 provinces sur les 26 que compte le pays. Car, les provinces de Mai-Ndombe et celle du Sud-Kivu devront organiser leur élection très prochainement, après l’installation de leurs assemblées à l’issue de des élections législatives nationales et provinciales, organisées le 31 mars dernier, dans les circonscriptions électorales exclues des élections du 30 décembre 2018.

Dans la province du Sud-Ubangi, le ticket Lamuka, représenté par le député honoraire Jean-Marie Gape Monoko et Théodore Manganya, respectivement candidat Gouverneur et vice-gouverneur , a présenté son programme d’action devant les députés provinciaux réunis en plénière, ce samedi 6 avril à Gemena. Et cela, sous une mobilisation des militants et sympathisants de Lamuka – province du Sud-Ubangi.

Le candidat Gouverneur Jean-Marie Gape Monoko  promet  dans le premier secteur de son programme électoral , de redresser l’éducation , lutter contre le phénomène : nouvelles unités (NU), en régularisant la situation salariale des enseignants, matérialiser la gratuité de l’enseignement primaire et s’impliquer pour alléger les frais en charge des parents.

Dans le deuxième secteur, qui porte sur le volet santé, Jean-Marie Gape Monoko envisage  doter tous les hôpitaux des références de sa province par des matériels adéquats.

Le troisième secteur – centré sur les infrastructures, le ticket de Lamuka, promet la réhabilitation des routes des dessertes agricoles – par une méthode de cantonage et l’asphaltage des routes principales.

Alors que le quatrième secteur – qui concerne l’énergie et l’eau, Gape Monoko, entend relever les défis de l’éclairage public, notamment dans les villes de Gemena et Zongo, ainsi que dans les chefs – lieux des territoires. Il voudrait répondre au problème de la desserte en eau potable, par le forage des puits d’eau à travers la province.

L’assainissement du climat des affaires et l’octroi des micros crédits aux paysans constituent le cinquième secteur de son programme dans son volet économique.

Ancien chef de secteur, ancien administrateur du territoire de Kungu et député national honoraire réélu de ce même territoire, Jean-Marie Gape Monoko semble, selon certains témoignages , présenter un bon profil d’un homme de situation, suite à son expérience avérée sur la maîtrise de la territoriale, mais aussi sur les questions sociales et économiques de la province du Sud-Ubangi.

Mais , il devra batailler dur pour convaincre – au moins 15 députés provinciaux sur les 28 pour arriver à diriger cette province , frontalière – par la rivière Ubangui, à la République centrafricaine et à la République du Congo.

Jean-Marie Gape Monoko rivalise le gouvernorat de cette province avec 5 autres candidats qui sont tous d’obédience FCC- Cach.

Débutée  ce samedi 6 avril, la campagne électorale de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces va se clôturer le mardi 8 avril prochain, soit 2 jours avant la tenue du scrutin prévu le 10 avril prochain.

Kapinga Kabuya

Article précédent

RDC : l’ouverture de la session extraordinaire dans quelques instants au sénat

Article suivant

RDC : Me Peter Ngomo dénonce la détention illégale des prisonniers amnistiés depuis 2014 et graciés en 2019 par le président congolais

felis consectetur commodo risus eleifend non