Société

Rdc : le député MP,Pius Mwabilu a révoque un journaliste pour avoir fait son travail.

Zoé Kabila, Nehemie Mulanya, Augustin Matata Mpoyo où Aubin Minaku ? voilà le titre qui a valu la révocation de Pius Rolland, du journal l’avenir. En effet, dans sa parution numéro 6736 du jeudi 2novembre 2017, le quotidien l’avenir appartenant au député mp Pius Mwabilu avait repris à sa une ce titre de la plune de notre confrère Pius Rolland , un journaliste engagé notamment dans la défense des intérêts de la majorité au pouvoir. Se basant sur certaines spéculations sur les réseaux sociaux, il avait jugé bon de réfléchir sur cette affaire du dauphin de Joseph Kabila. Mais hélas, alors que l’article a été validé et publié le jeudi 2novembre, ceci n’aurait pas enchanté le patron du journal. Sans procédure administrave Pius Mwabilu aurait décidé de ne plus voir le journaliste mettre ses pieds dans les installations de ce groupe des médias basé dans la commune de la Gombe. « J’ai été informé de ma révocation verbale  par le DP, directeur de publication  » nous a confié le confrère ce lundi 6 novembre . Et d’ajouter l’honorable Pius Mwabilu me reproche d’avoir reçu des grosses sommes auprès de Zoé Kabila pour faire sa publicité dans son journal au détriment des intérêts financiers de l’entreprise.

 

Visiblement déçu de la manière d’agir de son ancien  patron, le malheureux  journaliste pense par ailleurs que sa révocation verbale résulterait aussi d’un autre article publié dans le même journal le jeudi 2novembre concernant l’interview lui accordée par le député Alexis Lenga Wanga, au sujet du retour des députés de l’opposition dans l’hémicycle. Pius Mwabilu aurait été choqué de voir que le confrère avait repris les propos du président du groupe parlementaire Mlc et alliés, Alexis Lenga, disant que  » l’opposition avait suspendu sa participation aux plénières de l’assemblée nationale à la suite du comportement du président Aubin Minaku, consistant à faire rejeter systématiquement et sans raison légale, les motions de défiance mettant en  cause la responsabilité politique des membres du gouvernement par des motions incidentielles des députés de la mp  »

 

Il faut noter ici que le confrère Pius Rolland a été interdit il ya plus d’une année  par le président de l’assemblée nationale à couvrir les activités parlementaires après avoir été brutalisé par les services de sécurité de l’assemblée nationale. Tous les efforts fournis pour avoir le son de cloche du député Pius Mwabilu  n’ont pas abouti.

Dossier à suivre.

 

Constant mohelo.

Vous avez aimé ? Partagez !