RDC :Interpellé ce dimanche, Lambert Mende fait une amère expérience sous le régime de Tshisekedi !

Le tout puissant ministre honoraire de la communication et médias sous le régime de Joseph Kabila aura passé son premier moment de calvaire ce dimanche 2019, à Kinshasa.

Lambert Mende a été arrêté a son domicile situé au quartier GB , comme un petit malfrat par les hommes en uniforme non autrement identifiés aux environs de 15 heures avant d’être relâché quelques heures plus tard.

La raison officielle de cette interpellation brutale n’a pas été annoncée à l’opinion. Mais, l’on spécule sur une affaire de diamant de 87 carats.

D’après les témoignages, Lambert Mende a été appréhendé alors qu’il était sur le point de passer à table, babouches aux pieds, après que sa garde ait été neutralisée.

S’agit -il d’un règlement des comptes où d’une affaire des diamants ?
C’est la question que l’on se pose dans l’opinion.

« Sauf en cas de flagrance, un député ne peut faire l’objet d’une interpellation sans la levée préalable de son immunité parlementaire.
Cet acte rappelle les vielles méthodes décriées sous le régime précédent que Mende servait », pense un observateur.
Cependant, au-delà de cette insupportable violation de la loi, l’interpellation musclée de Lambert Mende sert de leçon à quiconque prend plaisir à défendre la pratique humainement indéfendable du passé.
Le candidat gouverneur – l’unique – de la province du Sankuru, retenu par la CENI , mais jusque là contesté par une bonne partie de l’opinion Sankuroise aura au moins réalisé que la roue tourne et rien n’est éternel.

Lire aussi :  Processus électoral en rdc, Delly Sessanga empêché de mobiliser sa base de Kenge.

Vatant souvent le professionnalisme de la police quand il s’agit des autres , Lambert Mende a eu l’occasion de tâter la réalité du doigt !
Le surnommé « l’homme du verbe facile » aura donc fait une amère expérience en ce début de mandat de Félix Tshisekedi.

Rédaction

Article précédent

RDC : les images du retour de Moïse Katumbu seront retransmises en direct ce lundi sur CCTV-Ralik

Article suivant

À Lubumbashi, Moïse Katumbi acceuilli comme roi