Projet de la loi électorale : ACO de Patrick Bologna dit oui au seuil de 1% , à la machine à voter, mais plaide pour le cautionnement par siège.

Membre de la Majorité Présidentielle, « Avenir du Congo », ACO en sigle parti cher au Député National Patrick Bologna se dit favorable à la proposition de la Commission PAJ de l’Assemblée Nationale ramenant le seuil de représentativité de 3 à 1%.

Joint ce lundi 4 décembre 2017 par politiquerdc.net,  le Président National de ce parti déjà de retour à Kinshasa après un long séjour de travail à Kisangani estime que le seuil de 1% va assurer une bonne compétition électorale lors des prochaines élections.

Ce seuil poursuit-il pourrait assainir l’espace politique gangrené aujourd’hui par des partis sans assises, ni programmes à même de traduire les aspirations du peuple congolais.

Patrick Bologna, qui exhorte les acteurs politiques de l’opposition et de la majorité à soutenir ce seuil de 1%, note par ailleurs que son parti va compétir seul et sans alliance aux prochaines élections.

Pour ce, contrairement à   2011 où ACO avait remporté plusieurs sièges à la députation nationale dans les circonscriptions de Kinshasa et de l’ex. Katanga, le Président National de ce parti précise que ACO entend aligner cette fois-ci pas moins de 400 candidats dans toutes les circonscriptions électorales avec la détermination de remporter au moins 50 sièges à l’Assemblée Nationale.

Au sujet du cautionnement électoral, l’Avenir du Congo plaide pour la réduction du montant de 1.000$ proposé par la Commission et soutient le cautionnement par liste et non par siège.

Quant à la machine à voter, l’ACO n’y trouve aucun inconvénient et fait confiance à l’expertise de la CENI.

Son président Patrick Bologna pense que la machine à voter n’est qu’une simple imprimante.  » Ceux qui refusent l’usage de cette machine sont en réalité ceux qui militent pour la tricherie électorale  » dit -il avant de renchérir que la machine à voter va plus faciliter les choses contrairement aux bulletins de vote.  » Avec 18 milles candidats en 2011, on avait connu beaucoup de cas de tricheries, mais comment ferions-nous avec la projection de plus de 40 milles candidats pour les prochaines élections si l’on refuse l’usage de la machine à voter ?  S’interroge – t-il .

L’Avenir du Congo (ACO) compte à ce jour 8 Députés Nationaux, 1 Gouverneur de province (Province de la Tshopo) et plusieurs députés provinciaux, qui l’ont rejoint grâce à la vision politique de son Président National Patrick Bologna.

Jean Médard LIWOSO

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC