Jean-Pierre Bemba Gombo et Moïse Katumbu ,tous deux membres du présidium de Lamuka appellent Adolphe Muzito – le coordonnateur en exercice de leur plateforme – à revenir sur ses propos tenus lors de sa conférence de presse animée ce lundi 23 Décembre 2019 à Kinshasa de manière à ne pas compromettre l’idéal auquel ils se sont fixés ensemble pour le bien-être de la population.

Ces deux leaders importants de Lamuka se sont prononcés à travers un communiqué dont politiquerdc.net vous convie à découvrir son intégralité ci-dessous.

Communiqué de presse.

Nous avons appris avec surprise – par la voie des ondes – les propos tenus ce lundi 23 Décembre 2019 à Kinshasa, par l’ancien premier ministre ADOLPHE MUZITO, soutenant la thèse perfide alléguant que pour retrouver la paix à l’Est de la RDCONGO , « notre pays devrait engager une guerre contre le RWANDA et l’annexer à la RDC ».

Tout en se désolidarisant énergiquement de ces propos on ne peut plus gravissimes, nous tenons à rappeler qu’au regard du droit international et des accords bilatéraux avec ce pays voisin, une telle démarche ne peut en aucun cas recevoir l’approbation des forces vives locales ni de la communauté internationale.

Aussi , nous rappelons au coordonnateur de la plateforme LAMUKA que le combat dans lequel nous sommes engagés consacre le respect des lois nationales et prescrits internationaux de telle sorte qu’aucunement et quelle qu’en serait la raison , nous serions portés à enfreindre ces lois.

Au demeurant , LAMUKA lutte pour l’érection d’un État de droit fort , pacifié , inclusif et prospère; toute autre considération de nature à s’écarter de cet idéal ne saurait recueillir notre soutien.

Nous invitons donc le camarade Muzito – le coordonnateur de Lamuka – à revenir sur ces propos de manière à ne pas compromettre l’idéal que nous défendons ensemble pour le bien de nos populations .

Fait à Kinshasa ,le 23 Décembre 2019

Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi

Membres du présidium de Lamuka.