Beni : Fridolin Ambongo, »quand une partie du corps est malade, c’est l’ensemble du corps qui est malade »

Dans son homélie,devant la foule compacte,ce samedi 28 décembre 2019 à Beni, l’archevêque de kinshasa,a démontré que c’est tout le congo qui s’inquiète de la situation sécuritaire de Beni – Butembo.

D’apres Fridolin Ambongo,lorsque la tête ou une partie du corps tombe malade, automatiquement c’est tout le corps qui est malade. Voilà qui explique sa présence à Beni.

« (…)Quand une partie du corps est malade, c’est l’ensemble du corps qui est malade. Votre souffrance ici à Beni – Butembo n’est que la souffrance de l’ensemble de notre nation congolaise. Ce congolais conscientieux digne de ce nom ne resterait jamais indifférent face à ce qui vous arrive (…) », a déclaré Fridolin Ambongo.

Et de renchérir : « Par ma visite au milieu de vous ici, je voudrais exprimer à monseigneur – l’évêque du diocèse de Butembo – Beni, qui est ici avec moi , exprimer à l’ensemble de la population de Butembo-Beni , ma proximité pastorale. Ma proximité et toute ma communion avec ce que vous êtes en train de vivre. Et cette communion, je l’exprime de façon particulière vis-à-vis de son excellence monseigneur – l’évêque Paluku Meleshisédech de Butembo-Beni ».

Fridolin Ambongo s’inquiète de la manière dont l’ennemi décapite les personnes civiles à côté du quartier ou camp des contingents de la Monusco. Il appelle la population à tenir devant cette manie de vouloir la faire fuir de ses villages,et espère bien que cette situation va bientôt finir.

Signalons par ailleurs qu’une attaque contre les civils a eu lieu dans la nuit de vendredi à ce samedi dans la localité de Maimoya, dans le territoire de Beni , faisant un bilan encore provisoire d’une personne décapitée par les présumés ADF. Cela s’est déroulé juste après le passage de Fridolin Ambongo dans ce coin le vendredi dernier.

Jinnah Ivogha/correspondant.

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!