Évêque – responsable des Assemblées Chrétiennes de Kinshasa – un kabiliste opportunément converti en Tshisekediste – s’est lancé depuis fin 2019, dans une campagne d’éveil de l’opinion publique, mieux des partisans du président congolais. Son combat, c’est d’obtenir du chef de l’État qu’il  s’émancipe  de l’accord qui le lie à son prédécesseur, dans l’espoir d’un  changement en RDC. Il faut dire que ce pasteur qui a initialement soutenu le partenariat FCC-Cach a opéré ces derniers jours un revirement spectaculaire au point d’encourager le divorce de cette coalition au pouvoir. Il ne se prive plus de critiques parfois acerbes à l’encontre de l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila.

Mais simplement voilà à peine a-t-il amorcé une série de sorties médiatiques contre l’ancien système, que l’évêque – pasteur, se voit heurter à des obstacles susceptibles de le stopper dans son élan.

En effet, après son interpellation par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’évêque Mukuna qui réaffirme sa détermination de poursuivre avec son combat en dépit des  remontrances et intimidations subies par le CNS.

Un combat qui ne cadre pas avec la volonté de l’actuel chef de l’État qui ne veut pas s’émanciper de ses deux principaux alliés Vital Kamerhe de l’UNC et Joseph Kabila du FCC.

« (…)Pourquoi les gens du FCC qui n’arrête d’insulter et de manquer du respect au président de la République ne sont jamais convoqués ni inquiétés par le CNS? », s’est interrogé l’évêque Mukena au cours d’une émission télévisée à Kinshasa. Il cite à cet effet, les propos incendiaires d’Emmanuel Ramazani Shadary , ceux Hanry Magie et autres caciques du FCC.

« Pourquoi cette politique de deux poids deux mesures? », s’est -il encore interrogé. Sa désolation c’est encore de constater avec amertume que c’est Kabila qui continuerait de faire la loi et de dicter les choses.

Face à cette déception, le patron du club la Renaissance aurait exprimé le vœu de rallier Lamuka.

En réaction à ce clin d’œil à Lamuka, le Conseiller Spécial en communication du coordinateur en exercice de Lamuka , Mike Mukebayi, prévient ses camarades de Lamuka de ne  pas accorder la chance à l’homme de »Dieu ».

« Le pasteur Mukuna surprend avec son nouveau combat. Aux Congolais d’apprécier. Mais il est hors de question qu’il se fasse recevoir a Fadden House ou un quelconque rapprochement avec Lamuka. En difficulté,il veut rencontrer les jeunes de Lamuka et se faire recevoir par Fayulu. Ne lui donnons pas des béquilles. Si son combat est sincère,il n’a qu’à le poursuivre », a écrit le député Provincial Mike Mukebayi depuis sa cellule du centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa.

Alain St. Bwembia