Essais cliniques du vaccin contre le Covid -19 en RDC : Une annonce du Dr Jean-Jacques Muyembe qui replonge les congolais dans le doute!

L’épidémie de Coronavirus reste actuellement au cœur des préoccupations dans le monde. L’enjeu n’est pas seulement de le contenir , mais aussi de trouver de remède nécessaire pour son éradication. Un véritable défi à relever par les politiques et scientifiques.

Et pendant que de nombreux congolais sont encore sceptiques sur l’infection de la pandémie de Covid-19 au pays, c’est le docteur Jean-Jacques Muyembe – le coordonnateur de la cellule de riposte – celui sur lequel repose l’espoir de toute la nation qui vient de renforcer le doute dans la tête des millions de ses compatriotes. Un proverbe africain ne dit-il pas que: « on ne suit pas deux lièvres à la fois, au risque de les perdre tous »?
En effet, dès l’apparition du premier cas du Covid-19, le 10 mars dernier, certains congolais – à l’image de la députée nationale Eve Bazaiba Masudi, secrétaire générale du MLC – n’avaient pas hésiter à dénoncer les mobiles financiers « LOKOTRO » comme enjeu majeur derrière cette pandémie. Son tweet avait déclenché une averse de critiques par une frange de l’opinion. Aujourd’hui, l’évolution de la situation donne à croire que l’argent – et oui le pognon – serait évidement au cœur des enjeux de lutte contre la pandémie. Celle qu’on désigne par ses sympathisants « La dame de fer » aura certainement vu juste!

N’empêche, nombre d’acteurs politiques – toutes tendances confondues – se sont aussitôt lancés dans la campagne pour la prévention contre le coronavirus , mais aussi et surtout pour persuader la population à prendre au sérieux la présence de ce virus mortel sur le sol congolais. Et le dernier Communiqué signé par les 4 leaders de Lamuka apportant également le soutien moral au virologue congolais aura convaincu certains incrédules de l’évidence de la pandémie.

Cependant, 24 heures après, Dr Jean-Jacques Muyembe qui était attendu ce soir pour le bulletin quotidien de Covid-19 , ainsi qu’il a pris l’habitude de le communiquer ces derniers temps via le média public, va surgir avec l’épineuse question du vaccin.

Et oui, ignorant probablement la farouche opposition de la population congolaise, notamment à travers les réseaux sociaux et celle de certains chercheurs européens opposés eux-aussi à « la visée obscure de l’Occident contre les Africains » en rapport avec le « plan diabolique » relatif aux premiers essais cliniques d’un prétendu vaccin contre le coronavirus sur le continent noir – pourtant moins touché par la pandémie – en lieu et place de l’Europe ou encore de l’Amérique, deux continents profondément touchés. Pour beaucoup de congolais, entendre le professeur Jean-Jacques Muyembe dire que le Congo , notre pays a été choisi parmi les pays devant faire les essais cliniques du vaccin, que la RDC est candidate aux essais cliniques du vaccin est incroyable, décevant et déplorable .

Dr Muyembe un scientifique converti en politique ?

La question se pose avec acuité depuis quelques jours.
Tenez, sous d’autres cieux, les scientifiques s’arrêtent sur les aspects techniques du problème, mais les grandes options et annonces ayant de répercussions au sein de la communautaire doivent être communiquées par les autorités gouvernementales.

Tel ne semble pas être le cas en RDC. De plus en plus, on s’étonne de voir le médecin prendre des allures politiques si pas politiciennes .
Sa déclaration de ce vendredi 3 avril 2020 illustre bien ce constat.

C’est loin de son bureau et aux côtés de l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique à Kinshasa , en présence de quelques professionnels des médias, que le médecin congolais a fait cette annonce.

6 millions des dollars à la RDC

Officiellement, la rencontre entre le médecin et le diplomate américain, Mike Humer consistait à annoncer – devant les caméras – l’aide du gouvernement américain à la RDC, évaluée à 6 millions des dollars et destinée à l’achat des respirateurs et autres équipements pouvant contribuer à la lutte contre le Covid-19. C’est là où l’on peut se poser la question sur le mobile caché de la pandémie. Car, généralement ce genre de soutien financier passe d’abord par le gouvernement. C’est alors que ce dernier peut l’orienter pour les besoins nécessaires tels que proposés par les services techniques, à l’occurrence la coordinnation de la riposte contre le Coronavirus.
Bizarrement, c’est Muyembe, oui toujours lui, qui prend le devant et qui précise -sous le regard du représentant de Trump en RDC – que ce vaccin pourrait être produit soit par l’Amérique, soit par la Chine ou par le Canada .

Que cache -t-on aux congolais ? Qu’est ce qui se trame derrière cet apport financier des américains ?
Le don serait conditionné à l’acceptation du vaccin ? Concrètement, quel rôle joue le Dr Muyembe dans cette affaire de Covid-19 ? Pourquoi a-t-on laissé un médecin traiter avec un diplomate étranger ?

Autant de questions qui taraudent les esprits de plus d’un observateur.

Mais une chose est vraie, même si personne ne maîtrise pas encore  ce qui se concocterait dans les laboratoires polico-sanitaire et scientifique au sujet du coronavirus, la communication sur les essais cliniques de la maladie faite en ce début de weekend par le patron de L’INRB – l’Institut national de la recherche biomédicale –  replonge les congolais , mieux les africains dans les inquiétudes et le doute méthodique sur les origines du virus. Serait-il artificiellement créé pour des objectifs inavoués tels que propagés dans les réseaux sociaux? Et c’est cela tout le problème quand on sait les pronostics apocalyptiques avancés sur les conséquences sanitaires de la maladie en Afrique! L’écho des propos du secrétaire général de l’ONU résonne encore dans le tympan du peuple africain.

Le pari ne semble pas gagner d’avance!

L’on ne devrait plus compter sur les dirigeants politiques. Le peuple africain en général, et congolais en particulier doit se réveiller ! En attendant, l’homme qui a presque consacré toute sa vie pour les recherches scientifiques dans le domaine des maladies infectieuses, doit se déployer non seulement pour éradiquer la pandémie, mais aussi pour redorer son image de marque vivement critiquée à la suite de sa sortie médiatique de ce vendredi.

Dossier à suivre !

JML

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!