Troubles au palais du peuple : doit-on utiliser les combattants pour régler les problèmes parlementaires

Les élus du peuple ont été attaqués cet avant-midi et empêchés d’accéder au ; palais du peuple par une centaine de jeunes gens se réclamant être les militants de l’UDPS, le parti présidentiel.

Ils ont perpétré des actes de vandalisme avant que la Police ne vienne les disperser. Ils étaient venus manifesté leur désapprobation en rapport avec l’examen des 3 propositions de lois initiées par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata, tous deux du Front Commun pour le Congo de l’ancien président Joseph Kabila.

Dès ce lundi 22 juin , l’UDPS a tenu à marquer son opposition à ces 3 propositions des lois et menaçait « d’utiliser sa majorité populaire contre la majorité artificielle » à laquelle, elle appartient dans la chambre basse.

Dans la foulée, la résidence du député Aubin Minaku – ancien président de l’Assemblée Nationale et co-auteur des initiatives législatives décriées a été attaquée par des individus se réclamant toujours membres de l’Udps. Les 3 propositions de lois visées portent sur les statuts des magistrats, l’organisation et le fonctionnement des juridictions de l’ordre judiciaire ainsi que sur le Conseil Supérieur de la Magistrature.

L’UDPS aurait-elle mis en exécution sa menace? D’aucuns se posent la question de la pertinence d’instrumentaliser les combattants pour régler les problèmes parlementaires?

En réaction à cet énième incident antidémocratique, des voix se sont élevées de partout.

C’est ainsi que Seth Kikuni – homme d’affaires et candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 – demande tout simplement la suspension du parti de la 10ème rue Limete.

« Je ne comprends pas pourquoi les gens se plaignent sur la barbarie des militants de l’UDPS. Il existe une loi portant sur le fonctionnement des partis politiques qui stipule que si un parti trouble gravement l’ordre public, il doit être suspendu. C’est aussi cela l’Etat de droit », a-t-il fait savoir à travers son compte Twitter.

De son côté, la députée nationale Marie Ange Mushobekwa voit en ces incidents un penchant pour L’UDPS, qu’elle ne cite pas dans son Tweet, à la violence et l’intolérance.

 » Et si chaque parti politique achetait des motos pour ses militants ? Et si chaque camp politique donnait des pierres à ses partisans pour casser les véhicules des adversaires? Où allons-nous ? Violence ? Est-il possible d’exprimer sa désapprobation autrement ? Vous avez dit démocratie? », a-t-elle réagi.

Signalons pour être complet, qu’en plus de la résidence d’Aubin Minaku, plusieurs véhicules appartenant aux députés ont subi d’importants dégâts.

Dossier à suivre!

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!