Kinshasa : le bourgmestre de Barumbu n’a pas été arrêté ni interpellé par la police

Une folle rumeur a envahi les réseaux sociaux ce vendredi soir , laissant croire que le bourgmestre de la commune de Barumbu a été interpellé par le commissariat provincial de la police.

D’après ces rumeurs – relayées à foison à travers les réseaux sociaux – le bourgmestre Guillaume Ilunga (au lieu de la photo) aurait été surpris en flagrant délit, en train de distribuer des machettes aux délinquants communément appelés « kuluna » afin d’attenter à l’intégrité physique des manifestants – les « wewas » (les chauffeurs de taxi motos – identifiés comme partisans de l’udps/Tshisekedi, ce samedi à Kinshasa.

Il s’agit d’un gros mensonge comme la maison. Le bourgmestre de la commune de Barumbu n’a nullement été inquiété ni interpellé par la police. Bien au contraire, il serait victime du trafic d’influence de la part d’un garde rapproché du président de la République, lequel a été aussitôt arrêté et ramené au commissariat Provincial de la police.

Dans un audio parvenu à politiquerdc.net, Guillaume Ilunga – interviewé par un confrère Kinois – affirme avoir été plutôt victime d’un montage éhonté de la part d’un garde rapproché du président de la République.

« (…) Alors que j’étais en pleine sensibilisation de la population en rapport aux travaux d’assainissement de la commune pour le dernier samedi du mois de juin, du coup je me suis retrouvé devant un soit-disant garde rapproché du chef de l’État, un certain Fabrice , habillé en tenue de sport muni d’un revolver. Il a commencé à me menacer, disant qu’il me cherchait depuis longtemps, car il aurait appris que je m’attaque au pouvoir du président Fashi. Il va me faire partir du travail. Il faut que je sache que Kabila n’est plus au pouvoir. Maintenant, c’est Fashi qui est le président. Il m’a dit qu’il revenait d’une formation en Israël et au Maroc. Ils ont donc la mission d’éliminer tous ceux qui s’opposent au pouvoir de Fashi. Et comme lui habite Barumbu, il va donc s’occuper de moi, il va me faire disparaitre. Et lorsque j’ai entendu cette menace, je lui ai dit qu’il ne pouvait pas bouger. Ainsi, j’ai appelé la police qui a directement procédé à son arrestation et on s’est dirigé vers la maison communale. Et c’est alors qu’il a commencé à haranguer les wewas qui étaient à côté, en criant que voilà le bourgmestre du Pprd est en train de distribuer les machettes aux kulunas pour vous tuer. Lorsqu’ils ont appris ça, ils se sont rapidement mobilisés devant la maison communale. Certains d’entre eux ont menacé ma famille et ont jeté de projectiles sur ma maison. Après tout, le commissariat provincial a dépêché le commandant du district qui a récupéré ce garde rapproché et l’a conduit au commissariat Provincial. Voilà un peu ce qui vient de se passer. Je suis au bureau et je n’ai pas été arrêté comme cela se raconte sur les réseaux sociaux », a déclaré le bourgmestre Guillaume Ilunga.

Un récit confirmé par certaines sources qui ont vécu l’événement aux environs de 16 heures.

Choqué de cette situation qu’il qualifie de provocation et d’un coup monté, mais qui n’a pas réussi grâce sa maîtrise de la situation, Guillaume Ilunga demande à l’entourage de chef de l’État d’éviter de salir son nom dans ce genre de situation.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!