Crise politique-RDC : pour la CCD de Jean-Pierre Lisanga Bonganga , il faut des discussions sur des questions générales et non sectorielles

La Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) de Jean-Pierre Lisanga Bonganga ne souscrit pas à l’idée de sectoriser les discussions entre la classe politique et sociale uniquement sur les réformes électorales telle que préconisée par les 13 personnalités signataires de l’appel du 11 juillet 2020. Elle reste plutôt favorable à des discussions qui doivent porter sur l’ensemble des problèmes.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 30 juillet 2020 à Kinshasa, tout en se disant  » réconfortée par le fait que la nécessité d’un forum de discussions entre acteurs politiques, préconisée tôt par le président Fayulu pour parler en profondeur de la crise qui ronge les institutions est de plus en plus soutenue par les forces politiques et sociales du pays « , la CCD regrette tout de même que la démarche de ces13 personnalités ne puisse pas s’inscrire dans  » la dynamique de résolution globale de la crise généralisée qui déchire le pays en ce qu’elle la circonscrit au processus électoral « .

Pour le parti de Jean-Pierre Lisanga Bonganga,  » seules les discussions sur les thématiques inscrites dans la proposition de sortie de crise approuvée par les leaders de Lamuka peuvent résoudre la crise actuelle en RDC « . Ainsi, invite – t-il la classe politique à recourir à la SADC et aux chefs des grandes confessions religieuses afin de convoquer une table ronde regroupant les forces politiques et sociales pouvant déboucher à des véritables réformes pour l’intérêt du pays et non pour l’intérêt d’un individu.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration de la CCD.

DÉCLARATION DE LA CCD EN RAPPORT AVEC LES ENJEUX POLITIQUES DE L’HEURE

Le Bureau politique de la CCD s’est réuni ce jeudi 30 juillet 2020 pour faire un tour d’horizon des questions politiques d’actualité. A l’issue de cette réunion, la CCD déclare ce qui suit :

La CCD note que récemment des compatriotes issus de la classe politique ont initié une démarche visant des consultations avec les différentes tendances politiques et sociales, aux fins de proposer des réformes impératives à mettre en place pour juguler la crise politique qui mine le pays.

La CCD est réconfortée par le fait que la nécessité d’un forum de discussions entre acteurs politiques préconisée tôt par le Président Fayulu pour parler en profondeur de la crise qui ronge les Institutions est de plus en plus soutenue par les Forces Politiques et Sociales du pays.

Cependant, s’agissant particulièrement de la démarche du groupe des 13, la CCD constate avec regret qu’elle ne s’inscrit pas dans la dynamique de résolution globale de la crise généralisée qui déchire le pays en ce qu’elle la circonscrit au processus électoral. Si ce dernier intéresse particulièrement les politiciens, le peuple congolais de son côté attend plutôt des réponses concrètes à ses problèmes que seules les discussions sur thématiques inscrites dans la proposition de sortie de crise approuvée par les leaders de Lamuka peuvent résoudre.

La CCD tient en effet à souligner le fait incontestable que les marches pacifiques organisées au cours de ce mois de juillet 2020 ont révélé l’existence sur terrain de 4 grandes forces politiques et sociales à savoir : Le FCC, LAMUKA, le CACH et la société civile (CLC et Mouvements citoyens).

A moins de souffrir de cécité politique, tout congolais a vu et compris que la rue a parlé et a montré de quel côté se situe la légitimité et l’esprit républicain.

Aussi, au lieu de se contenter des formules qui s’apparentent à des concertations improductives de triste mémoire, la CCD invite l’ensemble de la classe politique à renier son déni de la crise et de reconnaitre, qu’au-delà des questions électorales, une crise multiforme et profonde mine notre pays : crise politique, crise sécuritaire, crise de gouvernance, cessation de paiement etc.

La classe politique serait donc bien inspirée de demander à la SADC et aux chefs des grandes confessions religieuses de se résoudre à convoquer une table ronde regroupant les grandes Forces Politiques et Sociales sus-évoquées, aux fins de concevoir et d’adopter des véritables réformes au service de la Nation et non celles qui seraient au service d’un individu ou groupe d’individus.

Pour ce faire enfin, la CCD appelle le Peuple Congolais à la vigilance.

Fait à Kinshasa, le 30 juillet 2020

Jean-Pierre LISANGA BONGANGA

Président National et Coordonnateur de l’Opposition Extraparlementaire

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!