Insecurité persistante au Kivu: Kankonde et les députés élus de cette contrée promettent d’y remédier durablement

L’insécurité récurrente de l’Est du pays présente un visage similaire au Covid-19. Les autorités préconisent une panoplie de solutions, mais le mal continue à sévir et à endeuiller les familles, réduites à l’impuissance.

C’est ce qui justifie la rencontre entre le Vice- premier ministre en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, et le caucus des deputés du Nord Kivu, mercredi 28 juillet au cabinet du premier cité.
La délégation des députés du Kivu a été conduite par le député Singoma Mwanza, président du caucus des élus du Nord – Kivu . Elle a – avec l’autorité gouvernementale – exploré les pistes de solutions aptes à mettre efficacement un terme au drame sécuritaire de l’Est, précisément dans plusieurs coins du Nord Kivu.

« Comme vous le savez, la situation sécuritaire dans la ville de Béni , les Territoire de Lubéro, Masisi, Rutshuru et Walikalé, les villes de Goma, Butembo et la cité Nyirangongo; traversent des problèmes sécuritaires qui ne datent pas d’aujourd’hui et dont l’activisme des groupes armés, ADF-Nalu, MDC rénovés du côté de Lubéro, y compris le banditisme et le kidnapping menacent la quiétude de nos populations.
En tant qu’élus, les députés tiennent fermement des solutions durables pour remédier à cet état des choses. Notre population connaît beaucoup des problèmes. L’objet de notre visite était juste d’échanger avec le VPM en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, dans le but d’examiner qu’est ce qui peut être fait pour encadrer la population et combattre cette insécurité », a déclaré le chef de délégation au sortir des échanges.

Profitant de l’occasion, la délégation a soulevé d’autres points dont la mise en place dans la territoriale.

« Alors, beaucoup de points ont été abordés et discutés, notamment la question de la territoriale, la mise en place des administrateurs de territoires, la question des effectifs des policiers, leur formation, leur recrutement et leur déploiement, mais aussi sur les questions qui touchent Nyirangongo, le pouvoir coutumier  » ; ont ajouté les visiteurs de Gilbert Kankonde

En guise de réponse aux préoccupations soulevées, le patron de l’intérieur et sécurité, a tenu à rassurer ses hôtes de la détermination du gouvernement de rétablir l’ordre.

« En tant que n° 1 de la sécurité, le Vice-Premier ministre nous a rassuré que le Chef de l’État et le gouvernement sont déterminés à combattre l’insécurité sur toute l’ étendue du pays, en particulier au Nord Kivu », s’est réjoui le chef de délégation

Selon ces députés du Nord Kivu, l’instabilité dans leur province est aussi la conséquence des conflits communautaires et engendre de ce fait, certaines questions migratoires. La présence de certains groupes ethniques au Nord Kivu fait parfois l’objet des questionnements dans sur leur propre terre. Ce sont là autant de causes de tensions communautaires inadmissibles.

« Ici la réponse qui nous a été donnée au niveau du gouvernement est qu’il y a une commission Inter -ministérielle qui sera bientôt mise en place et destinée justement à traiter ce problème communautaire. Cette initiative va inclure le Nord Kivu, mais aussi le Sud- Kivu, fort affecté par le plateau de Minembwe mais aussi l’Ituri qui est bien sûr concerné », fait – on savoir.

« Etant qu’élus du Nord Kivu ,nous profitons de cette occasion pour transmettre le message de compassion à la population du Nord Kivu, Ituri et sud Kivu. La réunion d’aujourd’hui marque le point de départ, nous allons continuer à sensibiliser son excellence M. le vice premier-ministre sur les questions de l’heure qui concernent l’ensemble du système mis en place et ça concerne aussi la démobilisation des groupes armés. Lorsque les groupes armés sont démobilisés, il est très important qu’ils aient un accompagnement pour éviter l’erreur du passé, que personne ne se retrouve à nouveau entrain de commettre des crimes », a déclaré le député Singoma Mwanza, chef de la délégation de ces députés.

Et d’ajouter, « nous souhaitons aussi que l’accompagnement des démobilisés soit effectif, leur prise en charge soit automatique pour que la population se sente sécurisée », a conclu le président du caucus des élus du Nord-Kivu.

Nancy Ekofo

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!