L’Unikin à nouveau endeuillée, le professeur Gilbert Mubangi a été emporté par la Covid-19

Le cercle des professeurs de l’Université de Kinshasa n’arrête pas de se rétrécir depuis l’irruption du covid-19 en RDC, au début de cette année 2020.
En effet, insatiable, la mort vient d’inscrire à son palmarès le nom d’un nouvel homme de science après ses autres collègues.
Cette fois-ci, c’est la faculté des Lettres et Sciences Humaines qui est affectée par la disparition du professeur Gilbert Mubangi.

Testé positif à la Covid-19 la semaine dernière, le professeur Gilbert Mubangi du département des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) s’est éteint le dimanche 11 Octobre 2020 à 1 heure du matin, à la Clinique Ngaliema où il était interné.

Cet homme à la dimension d’un baobab scientifique était connu sous différentes casquettes: Directeur du Centre de Recherche en Sciences Sociales Organisations et Médias (CRESSOM), Consultant, Master 1 en journalisme, coordonnateur du Master 2 en Communication de la Santé à l’Université Catholique de Louvain ;
le professeur Gilbert Mubangi – Congolais d’origine naturalisé belge – est mort pendant que l’on avait encore énormément besoin de lui.

Malgré une certaine négligence et l’insouciance qui s’observent au sein de la population, la Covid-19 existe bel et bien en République Démocratique du Congo, plus précisément dans la ville de Kinshasa.

Et l’Université de Kinshasa continue à perdre ses enseignants suite à cette tempête et autres maladies. A ce jour, on enregistre la disparition de 33 professeurs dont 8 victimes du Coronavirus, uniquement pour cette année 2020.

Un appel est lancé à l’endroit du gouvernement afin de veiller surtout à la prise en charge médicale des enseignants des Universités ainsi que des Instituts Supérieurs.

Pamela Mbuni Amimweni/ étudiante en communication

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC