RDC: les députés nationaux ne statueront pas aujourd’hui sur le dossier RAM

La plénière initialement prévue ce jour pour statuer sur le brûlant dossier de Registre des Appareils Mobiles – RAM- n’aura pas lieu ce mercredi 06 octobre. Elle a été reportée à une date ultérieure.

Dans son court message diffusé par le rapporteur de l’Assemblée Nationale, il n’est fait mention d’aucun motif à l’appui de ce report. Cette plénière, disons-le, était tant attendu par la population Congolaise particulièrement par les détenteurs kinois des appareils téléphoniques qui en ont marre de ce qu’ils qualifient de vaste escroquerie gouvernementale.

Pour le militant de la Lucha, le Docteur Jacques Issongo, qui s’oppose farouchement à la « taxe » RAM, le ministre Kibasa s’était trompé sur toute la ligne lors de son audition devant la représentation nationale. Du décret signé par l’ancien Premier Ministre Adolphe Muzito aux raisons évoquées pour l’installation de WiFi gratuit dans les universités et aéroports.

Le Docteur Jacques Issongo note par ailleurs que la « taxe » RAM n’existe nulle part au monde. L’enregistrement des abonnés dans beaucoup de pays est obligatoire et n’est subordonné à aucun paiement, mais le gouvernement congolais – par l’entremise du ministère de PTNTIC – se livre à un acte « d’escroquerie » envers les pauvres citoyens. Quant à la vérification de la qualité de téléphone pour la consommation sur le territoire congolais, Jacques Issongo note que seul l’Office Congolais de Contrôle est habileté à faire ce travail et non l’ARPTC.

Qu’il s’agisse de la suspension ou suppression, la taxe RAM doit disparaître dans les jours sinon dès heures qui viennent, à l’occasion de la plénière appelée à statuer sur ce dossier.

Alain St. BWEMBIA

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC