Kinshasa: Grâce au plaidoyer de la Fondation Wamu, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours inaugure un forage d’eau pour 50.000 habitants de Mabulu 1 à Makala

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, connaît une pénurie de l’énergie électrique et d’eau potable depuis plusieurs décennies. Dans certains quartiers voire des communes entières de la capitale, la Régie de Distribution d’Eau (REGIDESO) est quasiment inexistante.

Le quartier Mabulu1, situé dans la commune Makala, est au nombre des moins lotis. La population de ce coin de la capitale, estimée à plus de 50 mille habitants, est abandonnée à son triste sort par l’État Congolais.

Cette situation n’a pas laissé indifférente la députée nationale Henriette Wamu, élue de la Funa. Elle avait adressé, via sa fondation, un plaidoyer pour ses électeurs auprès de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Cette confession religieuse, autrement désignée « Les Mormons » , s’est montrée réceptrice à la démarche. C’est ainsi qu’elle a favorablement répondu à la demande de l’élue de la Funa. Cette dernière vient d’inaugurer , ce jeudi 07 octobre 2021, en présence de la ministre provinciale de la santé de Kinshasa, du bourgmestre de la commune de Makala et du personnel de santé du CSR, un puits de forage d’eau construit dans l’enceinte du Centre de Santé de Référence de Kimbanza, pour l’approvisionnement en eau potable des malades, mais aussi de toute la population de ce coin de la capitale.

Il sied de noter que les travaux de forage et de la construction de ce point d’eau ont été entièrement financés par l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, suite au plaidoyer de la Fondation Henriette Wamu. Prenant la parole lors de cette cérémonie, la députée nationale Henriette Wamu a exprimé sa motivation pour ce plaidoyer.

« (…) Certes, dans tous les pays du monde, il y a des choses qui relèvent des seules responsabilités de l’Etat. Donner de l’eau à ses habitants est un devoir de l’Etat, car l’eau, c’est la vie. Le Député National, quoiqu’élu du peuple, n’a pas pour tâche de donner de l’eau à la population. Il a pour missions de proposer et de voter les lois ainsi que de contrôler le Gouvernement, les Entreprises et Établissements publics. Cependant, ayant constaté avec amertume que la Commune de Makala, partie intégrante de mon fief électoral, avait une carence en eau potable, j’ai décidé, dans le cadre de la vision de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi, de mener un plaidoyer auprès de L’église de Jésus Christ des Saints des derniers jours, laquelle a promptement accepté de réaliser le forage que nous inaugurons aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

Pour elle, « cet outil va permettre, à coup sûr, à une frange importante de la population de la Commune de Makala, d’avoir accès à l’eau potable ».

Une occasion pour elle d’inviter la population à prendre soin de cet ouvrage.

« J’invite instamment cette population, à prendre soin de cet ouvrage qui lui est destiné. Il est pour cela indispensable de gérer ce forage en bon père de famille. Il y va de la vie des habitants de la Commune de Makala.
Au nom de la population de la Commune de Makala en général et du quartier Mabulu 1 en particulier, je tiens une fois de plus à remercier l’église de Jésus Christ des Saints des derniers jours pour cette œuvre de charité par excellence. C’est une preuve éclatante de la foi vivante qu’incarne cette Eglise, car comme disent les saintes écritures, je cite : « Une foi sans œuvres est une foi morte », Fin de citation.
Le forage que nous inaugurons aujourd’hui dans la Commune de Makala est une incarnation de la foi en Jésus Christ, au travers des Saints des derniers jours », a indiqué la députée nationale.

« C’est ici le lieu d’adresser toute notre gratitude et de rendre un vibrant hommage à l’Eglise de Jésus Christ des Saints des derniers jours, pour cette action qui va vous permettre enfin, de retrouver, un tant soi-peu, le goût à la vie », a-t-elle ajouté.

Il convient de souligner également que la Fondation Henriette WAMU, à travers ma modeste personne, qui a été au four et au moulin pour la mise en oeuvre de ce forage, a voulu et a tenu à ce que cet ouvrage soit implanté ici au centre de santé Kimbanzi, situé dans le quartier Mabulu 1, dans la Commune de Makala.

Le choix de ce lieu d’implantation du forage a été dicté par des raisons objectives. Il fallait à la fois mettre à la disposition et en permanence de l’eau potable pour ce centre de santé et rencontrer une des préoccupations majeures de la communauté Mabulu 1, qui souffre depuis bien longtemps d’un manque criant en eau potable.

Ce forage va résoudre, à ne point en douter, les problèmes liés à la carence en eau potable. On pourra notamment éradiquer le problème de la propagation des maladies d’origine hydrique, qui affectent dangereusement la population et singulièrement les enfants en bas âge. Plaise à Dieu, que ce forage permette au centre de santé Kimbanzi et à la communauté Mabulu 1, de vivre autrement.

Kapinga Kabuya

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC