Réforme électorale-RDC : plus d’espoir pour la réussite de l’initiative du Pr Bob Kabamba

Au départ, l’initiative du professeur Bob Kabamba a été saluée aussi bien par la société civile que les leaders de l’opposition, étant donné que celle-ci s’inscrivait – à l’instar des autres (initiatives) – dans la droite ligne de ce qui faisait la quasi unanimité des acteurs politiques et ceux de la société civile; à savoir : les réformes électorales dans la perspective des élections de 2023.
Mais l’action du très médiatisé politologue, Bob Kabamba – professeur à l’université de Liège – aura tellement rencontré, dans sa phase de matérialisation, de la résistance si bien qu’elle aura finalement du mal à aboutir.
Sa marge de manœuvre s’est sensiblement réduite pour espérer une meilleure issue.

En effet, face aux calculs politiciens et à une classe politique aux intérêts divergents, le professeur n’a pu réussir à convaincre le pouvoir de Kinshasa d’adhérer à son schéma de réflexions sur la réforme électorale.

A peine qu’il venait de démarrer, le forum a été suspendu au lendemain de son ouverture officielle au centre interdiocésain de Kinshasa. Le forum de haut niveau pour le consensus sur la réforme électorale ressemble désormais à un avorton.

En effet, à 72 heures de la date prévue pour la clôture de ces assises d’une semaine, c’est le silence assourdissant que l’on relève du côté de l’organisateur.

Confronté aux déclarations radicales, teintées de méfiance et dénigrement, Bob Kabamba aura certainement réalisé qu’en défaut de lui être hostile, l’environnement est loin de lui être favorable, du moins pour ce genre d’initiative.

C’est le cas de le souligner à titre illustratif, avec la réaction du secrétaire général de l’UDPS /Tshisekedi – le parti présidentiel – qui est allé loin, lors d’une matinée politique devant les militants réunis au siège de leur parti à la dixième rue Limete, jusqu’à qualifier cet éminent enseignant d’une grande université belge de « menteur », alléguant que l’UDPS Tshisekedi n’avait jamais donné son accord de principe pour participer à ce forum, considéré comme la suite du schéma Genève.

Du côté de Lamuka, l’on déclare que c’est par souci de faire avancer les choses que ses leaders avaient répondu favorablement à cette initiative.
« Nous avons montré notre bonne volonté et disponibilité de répondre à ce forum uniquement pour montrer à l’opinion tant nationale qu’internationale que notre souci est de réformer le système électoral pour éviter certains dérapages et imperfections constatés antérieurement, dans notre loi électorale afin d’envisager le bon déroulement des élections en 2023. Mais le consensus souhaité par l’organisation ne peut avoir lieu que si tout le monde accepte de discuter ensemble. Donc, nous sommes prêts avec nos propositions de réformes. Nous sommes également disposés à répondre à d’autres initiatives qui vont concourir dans le sens de l’amélioration de nos lois. Toutefois, il est souhaitable que les organisateurs de ces différents forums fassent un effort pour associer tout le monde. Car, l’inclusivité reste un élément fondamental sur lequel on peut espérer arriver à un consensus », a déclaré à votre média en ligne un haut cadre d’un parti politique membre de Lamuka.

Lors de l’ouverture du forum le lundi 24 août dernier, Bob Kabamba avait précisé que son initiative n’avait pour objectif que de dégager un consensus sur l’organe de gestion des élections : son organisation et la composition de ses membres. Mais d’aucuns, dans le milieu de la coalition au pouvoir, ont qualifié la démarche d’une certaine ingérence de la communauté internationale.

A ce jour, les regards se tournent du côté des13 personnalités. Et d’ailleurs, de nombreux acteurs espèrent l’aboutissement de leur initiative de ces personnalités signataires de l’appel du 11 juillet 2020, et tout porte à croire que le chef de l’Etat Félix – Antoine Tshisekedi pourrait prendre une ordonnance pour réunir la classe politique afin d’envisager la discussion sur les réformes électorales et constitutionnelles; en s’appuyant sur le résumé qui lui sera présenté par les 13 personnalités.

Comme la balance pèse du côté de l’initiative susmentionnée, la démarche du professeur Kabamba pourrait difficilement survivre, à moins que le dernier miracle politique se produise !

Et oui, certains dans l’entourage du professeur ne désespèrent pas encore.

« Le professeur est en train de poursuivre les pourparlers avec les responsables de la coalition FCC-CACH pour tenter de les ramener dans les discussions », avait – on rassuré à politiquerdc.net le mardi dernier. Cela, sans compter avec la dernière déclaration du secrétaire général de l’UDPS/Tshisekedi et de celle du Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila maintenant sa position réfractaire à toute participation à l’initiative extrainstitutionnelle; d’où qu’elle vienne.

En attendant, l’opinion reste surpendue et attend impatiemment la conclusion du professeur Bob Kabamba en rapport avec ce que l’on peut déjà qualifier d’ « échec » du travail.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

Comment Joseph Kabila est -il devenu président? (chronique du journaliste J.Kalondji)

La République Démocratique du Congo commémore ce samedi 16 janvier 2021 le 20e anniversaire d'assassinat de Laurent-Désiré Kabila. A Kinshasa, l'événement a...

Un nouvel élan est-il possible en RDC? (Tribune de Dr Jean-Jacques Mbungani)

C'est l'une des questions qui taraudent les esprits plus d'un congolais en ce moment où le vaisseau...

L’«Union Sacrée »,. est-ce le « FCC bis »? (Tribune de l’ancien 1er ministre A. Matata)

Ce que je pense est que le Front Commun pour le Congo (FCC) était un mort-né, et je...

ARTICLES SIMILAIRES

Comment Joseph Kabila est -il devenu président? (chronique du journaliste J.Kalondji)

La République Démocratique du Congo commémore ce samedi 16 janvier 2021 le 20e anniversaire d'assassinat de Laurent-Désiré Kabila. A Kinshasa, l'événement a...

Un nouvel élan est-il possible en RDC? (Tribune de Dr Jean-Jacques Mbungani)

C'est l'une des questions qui taraudent les esprits plus d'un congolais en ce moment où le vaisseau...

L’«Union Sacrée »,. est-ce le « FCC bis »? (Tribune de l’ancien 1er ministre A. Matata)

Ce que je pense est que le Front Commun pour le Congo (FCC) était un mort-né, et je...

RDC. Informateur en français facile( tribune de Wina Lokondo)

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi a désigné le sénateur Modeste Bahati Lukwebo...

Reconfiguration politique-RDC : Le bateau FCC en passe du naufrage!

Personne n'imaginait il y a quelques semaines que la coque de ce navire offrant l'apparence d'une solidité à...

Consultations politiques: tout n’est pas encore clair !

Annoncées comme très imminentes depuis le 23 octobre dernier, les consultations politiques promises par le Président de la...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!