Climat des affaires en RDC : un investisseur indien se fait extorquer 75.000$US par le chef de la brigade criminelle de la Gombe!

Pierre Masudi – le chef de la brigade criminelle de la Gombe – est au cœur d’un scandale qui risque de ternir davantage l’image du pays déjà mal réputé en matière de climat des affaires. Il est accusé d’une entreprise en bande de malfaiteurs et d’extorsion d’une somme de 75.000$ USA d’un sujet indien dénommé Akoliya Visarambhai Naranbhai. Et l’affaire vient d’être portée à la connaissance de la justice à travers une plainte que la victime vient de déposer à charge de M. Pierre Masudi, le chef de la brigade criminelle de la Gombe et consorts auprès du Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe avec ampliation au Procureur Général près la Cour de cassation.

À en croire le contenu de la plainte déposée le lundi 16 février 2021 et dont politiquerdc.net a pu parcourir le contenu, M. Akoliya Visarambhai , opérateur économique indien oeuvrant à Dubaï aux Emirats Arabes Unis et en Afrique du Sud , en Inde, au Ghana et au Burkina Faso intéressé du secteur minier de la RDC, séjournant actuellement à Kinshasa dans le but d’installer un comptoir d’achat d’or et de diamant de l’exploitation artisanale aura été piégé par un réseau de malfaiteurs.

En effet, de Dubaï, il lui a été recommandé de contacter son frère indien, Mahendra Umraniya, installé en RDC depuis plusieurs années, fort de la maîtrise des langues locales et de certains circuits congolais pour des orientations nécessaires par rapport à son projet.

Et aussitôt arrivé à Kinshasa, Akoliya Visarambhai posera son problème à Mahendra et ce dernier va recourir à M. Danny Kassobe Wabikulo, un sujet congolais présenté comme expert du domaine minier.

Cependant, en attendant la finalisation des démarches de création de sa société en RDC, Danny Kassobe va proposer à l’opérateur économique d’exploiter en sous-traitance la licence d’une société existante. Et pour le convaincre, il va lui présenter un groupe de personnes conduit par un certain Christ Sungu présenté comme étant détenteur de l’arrêté à exploiter et de la licence pour exportation des matières précieuses.

D’après toujours le récit de la victime retracé dans la plainte, le 9 février dernier, Danny Kassombe et Christ Sungu lui proposeront un marché de l’or au titre de test dont le propriétaire se trouverait à la Gombe.

Le pauvre investisseur visiblement intéressé de la proposition sera par la suite amené dans une parcelle située non loin de la BGFI Bank pour conclure le marché.

Comme il ne disposait d’argent sur lui, Akoliya ira avec Mahendra le chercher chez un de ses amis. Aussitôt rentrés dans la parcelle de négoce, les deux Indiens se voient braquer par des hommes armés. Ces derniers vont ravir à Akoliya son sac contenant 75 mille USD et ses téléphones. Pendant ce braquage, Danny Kassobe disparaît dans la nature.

Bizarrement, lorsque les deux Indiens sont acheminés au bureau de Pierre Masudi Kasilembo – le chef de la Brigade criminelle de Kinshasa-Gombe – ils y trouveront sieur Danny Kassobe déjà présent. Un coup bien orchestré par le chef de la Brigade criminelle! Ce soupçon s’explique bien du fait que Pierre Masudi qui récupère les butins (prétendu or et 55.000 USD ) du forfait commis par ses agents et certains éléments armés qu’il qualifie lui-même de BSRS, ne se soucie même pas de confronter ses agents aux Indiens, mais par contre il va se contenter de confisquer le sac d’argent en déclarant : «Mes agents n’ont ramené que 55.000 USD et non 75 .000 USD comme vous le déclarez, laquelle somme est placée dans le coffre avec l’or. Je vous les remettrai dans 48 heures ». Et quant à la somme de 20 mille USD, aurait-il poursuivi, « mes agents ont été rejoints par des BSRS qui ont disparu avec après l’opération. Ne dites pas surtout aux autorités judiciaires ni policières si vous voulez récupérer votre argent dans les 48 heures , et seul Danny Kassobe pourrait venir le récupérer », fin de citation.

Ainsi, 24 heures, soit le 10 février 2021, Danny Kassobe accompagné de Me NKoy Christian vont passer pour ne retirer que 17.000 USD. Et le reste, sera partagé entre M. Pierre Masudi et ses agents.

« (…) il signera de ses mains un acte d’engagement à Me Christian NKOY lui promettant de restituer 30.000 USD avant le 27 février 2021 », lit-on dans la plainte. Pourtant, la victime de l’extorsion n’est pas encore en possession de cette somme. Et donc seul le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Gombe est mis à l’épreuve et devra rendre justice non seulement pour permettre à l’indien Akoliya Visarambhai de récupérer son argent, mais aussi et surtout de servir d’exemple afin de décourager ces genres de pratique qui découragent les opérateurs économiques étrangers à venir investir en RDC.

En attendant, une source proche du dossier qui s’est confiée à votre média en ligne pendant la rédaction de cet article à 13heures 45 minutes , confirme déjà depuis ce jeudi 18 février 2021 l’arrestation de Danny Kassobe, l’indien Mahendra et son avocat Christian Nkoy qui seraient présentement détenus dans les cachots du parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe. Ici, tous les regards restent braqués vers le procureur général près cette juridiction, Bonheur Luntaka Madi qui serait pourtant abusivement cité par l’inspecteur, afin dire le droit.

Affaire à suivre !

Constant Mohela

Société

ARTICLES SIMILAIRES

A travers son nouvel ouvrage : Michel Innocent Peya interpelle la jeunesse africaine

Il reste parmi les écrivains les plus prolifiques du continent africain. Le Docteur Michel Innocent Peya qui vient...

Nord-Ubangi : Deux cas de meurtre en arme à feu à Gbadolite

En pleine application des patrouilles quotidiennes mixtes FARDC-PNC, conformément aux mesures édictées par le Chef de l'État dans le cadre de la...

Menacé des poursuites judiciaires : Kalev Mutond, « Je ne répondrai de la gestion de l’ANR nulle part ailleurs sauf devant le Chef de l’État »

Finalement, l'ex-tout puissant chef de l'agence nationale des renseignements sous le règne de l'ancien président Joseph Kabila Kabange...

ARTICLES SIMILAIRES

A travers son nouvel ouvrage : Michel Innocent Peya interpelle la jeunesse africaine

Il reste parmi les écrivains les plus prolifiques du continent africain. Le Docteur Michel Innocent Peya qui vient...

Nord-Ubangi : Deux cas de meurtre en arme à feu à Gbadolite

En pleine application des patrouilles quotidiennes mixtes FARDC-PNC, conformément aux mesures édictées par le Chef de l'État dans le cadre de la...

Menacé des poursuites judiciaires : Kalev Mutond, « Je ne répondrai de la gestion de l’ANR nulle part ailleurs sauf...

Finalement, l'ex-tout puissant chef de l'agence nationale des renseignements sous le règne de l'ancien président Joseph Kabila Kabange...

Le Réseau des Femmes Élues Provinciales et Locales au chevet de la famille de la députée Malonda Nimi

Membre du REFEPEL, réseau des femmes élues provinciales et locales , la défunte députée provinciale Malonda Nimi a...

Kasaï central : à son tour, le collectif de la jeunesse Centre Kasaïenne annonce une marche ce vendredi à...

Le collectif des jeunes de la ville de Kananga annonce une marche pacifique de protestation contre l'insécurité récurrente...

Insécurité au Kasaï central : Femmes et société civile bravent la peur à Kananga

Des centaines des femmes et acteurs de la société civile ont bravé la peur pour dénoncer l'insécurité recurrente,...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!