Nord-Ubangi : Le corps scientifique de l’Université de Gbadolite va en geurre contre son comité de gestion !

Les nuages obscurcissent davantage la seule université publique de la province du Nord-Ubangi.

Depuis le début de ce mois, un climat malsain s’y installe progressivement alors qu’on assiste à une année académique clopin-clopan depuis les dernières restrictions sanitaires dûes à la Covid-19.

L’Association de Corps scientifique aussitôt mise en place le 03 avril 2021, sort un grand coup contre le Comité de Gestion de l’Université de Gbadolite, le 06 avril plutard – à l’issue d’un conseil extraordinaire – organisé à ce sujet à Gbadolite.

A la manœuvre, un mémorandum musclé contenant 21 griefs laborieusement évoqués à l’attention du ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

Parmi les faits reprochés à ce comité dirigé par le professeur Jean Paul Ngbolua – visiblement l’homme le plus visé – on peut citer:

  • absence prolongée de certains membres du Comité de Gestion dont le Recteur qui « gère l’université à distance »;
  • politisation du milieu universitaire par le trafic d’influence qu’aurait exercé le Recteur « pour intimider le personnel » en sa qualité d »agent de renseignements et conseiller de l’ancien ministre de l’ESU »;
  • megestion académique, administrative et financière avec un présumé détournement de fonds, notamment « 50.000$ » du projet FAO et aussi du projet PPO MINES…;
  • absence d’investissement et de la politique sociale à l’université ;
  • divulgation des secrets professionnels et documents officiels de l’université sur les réseaux sociaux…

Au regard de ces griefs, les membres du corps scientifique de l’UNIGBA exigent le « remplacement pur et simple de ce Comité de Gestion » qu’ils considèrent désormais « démissionnaire » et sollicitent un « contrôle de gestion de l’université par l’Inspection Générale des Finances« .

En attendant, ces derniers conditionnent la reprise des activités à l’université par la prise en compte de leurs « désidératas« , tout en sollicitant l’installation « incessante par le gouverneur de province d’un Comité de crise » émanant de « l’ACS/UNIGBA, pour gérer les affaires courantes jusqu’à l’installation » du nouveau Comité de Gestion.

En réaction, le Recteur de l’UNIGBA, depuis Kinshasa, qualifie la démarche de ces derniers de la « haine » tout simplement.

Le professeur Jean Paul Ngbolua qualifie ce mémo de « vulgaire et indigne pour des scientifiques« , avant d’appeler ces signataires à « aller faire les études de 3e cycle pour qu’ils soient utiles à l’université« , fin de citation.
Dossier à suivre !

Emmanuel MOMOTOY

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC