Bikoro : 15 personnes ont trouvé la mort par noyade dans le Lac Ntomba vers Ikoko- Motaka

Avant cette issue tragique, les 15 personnes, membres de la Communauté Baptiste du Fleuve Congo (CBFC), étaient partis pour un retrait de deuil dans un village des environs. Ils ont été surpris par les mauvaises conditions météorologiques et n’ont pu éviter la noyade dans le Lac Ntomba, à en croire les sources hospitalières dans le village Ntondo.

Il convient de signaler que des concitoyens meurent fréquemment sur le Lac Ntomba, particulièrement en période de mauvais temps. Et pourtant, à quelques kilomètres de là, l’État Congolais a abandonné la Réserve Scientifique de Mabali, chargée de fournir à la population les informations météorologiques pour assurer la sécurité lors de la navigation. La réserve scientifique de Mabali qui compte en son sein 6 départements de recherches scientifiques dont la météorologie, est abandonnée, dépourvue de moyens de Nouvelles Technologies de l’information et de communication. Les données météorologiques que prélèvent régulièrement les scientifiques ne servent qu’à remplir des rouleaux de papier sans aucune utilité pour la population du Lac.

L’élu de Bikoro, Faustin Boika, a décrié hier lors de l’émission Rendez-vous des auditeurs sur CCTV, l’abandon de la réserve scientifique de Mabali. Le député national a invité l’État Congolais, à travers le ministère de la recherche scientifique, à prendre au sérieux les questions de l’ancien Institut de Recherche Scientifique de Mabali, IRS en sigle.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC