Environnement : la COP15 sur la biodiversité et les priorités des politiques environnementales du gouvernement au cœur des échanges entre Mme Ève Bazaiba et l’ambassadeur chinois

Les enjeux internationaux sont énormes cette année en matière non seulement du changement climatique, mais aussi et surtout sur la biodiversité.
En dehors de la COP26 qui se tiendra à Glasgow cette année, la Conférence des Nations Unies pour la Biodiversité COP15 se tiendra à Kunming en Chine cette année.

C’est dans la préparation de cette rencontre d’une grande portée sur les questions environnementales que Mme Ève Bazaiba Masudi, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable a reçu en audience, ce mardi 25 mai 2021, l’ambassadeur chinois en RDC, Zhu Jing.

C’était une occasion propice pour Ève Bazaiba Masudi de présenter à son hôte, les priorités du gouvernement Congolais sur la protection de l’environnement et l’accroissement des investissements verts en République Démocratique du Congo.

« Mme la vice-premier ministre a présenté les priorités du gouvernement Congolais dans la protection de la forêt tropicale, l’accroissement des investissements verts au Congo; aussi dans la coopération entre les deux pays sur les dossiers multilatéraux notamment la préparation du COP26 et COP15 sur la biodiversité qui se tiendra à Kunming en 2021 », a déclaré le diplomate chinois, au sorti da la rencontre.

Signalons que la République Démocratique du Congo, 2e poumon mondial pour sa forêt et sa biodiversité, bénéficie peu des investissements verts par rapport au Brésil, berceau de la forêt amazonienne. Il est donc impérieux pour ce gouvernement de travailler pour améliorer ces investissements.

L’ambassadeur chinois qui a profité de l’occasion pour présenter ses félicitations à Madame Ève Bazaiba pour sa nomination, a fait savoir qu’il a eu un entretien très fructueux et a réaffirmé la volonté de son gouvernement à accompagner la RDC dans la réalisation de ses ambitions en matière environnementale et de développement durable.

Rappelons par ailleurs que la Conférence des Nations Unies pour la Biodiversité COP15, la protection de la nature a des promesses colossales de financement et parmi les engagements pris en janvier 2020, on peut noter celui de mettre 30% des territoires nationaux en espaces protégés. Une mesure de protection renforcée des écosystèmes qui sera la clé dans les négociations à la COP15 à Kunming sur la biodiversité biologique.

Alain St. Bwembia

RDC, COP15, COP26, Ève Bazaiba, Zhu Jing, Kunming

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC