l’État préoccupant du fleuve et des rivières de la RDC a été au coeur du festival Congo River qui a vécu à kinshasa

Du samedi 26 juin au dimanche 27 juin 2021, l’avenue du tourisme dans la baie du fleuve Congo au niveau de la commune de Ngaliema a connu une ambiance particulière que celle habituelle de ses weekends où afflue du monde pour manger, boire un coup et profiter de la belle vue qu’offre ce coin de la
ville, un des plus beau de la capitale
.
Le samedi pour la journée d’ouverture, au programme, une conférence débat sur l’économie bleue et les eaux du Congo .
Pour la solennité de l’événement dont la pertinence a été reconnue par les autorités, c’est le ministre national en charge du tourisme qui a tenu personnellement à placer la tenue de la 1ere édition du festival dans son contexte. Modero Nsimba, patron du tourisme a dans son mot félicité l’implication de dignes fils du
pays qui se sont intéressés à un secteur qui paradoxalement attire plus les expatriés que les nationaux.Le ministre en a profité pour affirmer la ferme volonté du gouvernement des warriors à concevoir une politique touristique vue autrement. Le fleuve, sujet et intérêt même du festival fait partie intégrante de la nouvelle vision du gouvernement dont l’exécution est en pleine mise en oeuvre. Ce qui ne pouvait qu’attirer l’attention des décideurs pour le festival.D’où le parrainage de l’événement par le
ministre du tourisme.
Dans son mot de circonstance ,
Vincent Kunda, initiateur du festival Congo River a présenté les articulations des panels proposés à savoir :

-Le fleuve Congo, son histoire et ses histoires;
-La depollution du fleuve et des rivières;
-Fleuve Congo, les enjeux économiques.

Ce sont donc les grandes questions se rapportant aux cours d’eaux du Congo de manière générale et du fleuve en
particulier qui ont été abordées au cous de ces assises.
Les differents conférenciers qui ont exposé ont été recrutés dans le domaine de l’histoire, de l’hydrologie, de la chimie, de l’économie, de l’environnement, du tourisme ainsi que de la culture.

Pour plus d’interactivité, à l’issue de chacune des interventions, les invités et les conférenciers ont échangé autour d’un jeu nourri des questions-réponses et observations. Pour clôturer la 1ère journée, un concert mêlant,
jazz, rumba, salsa et folklore à été livré sur un podium aménagé en pleine rive du fleuve pour le grand bonheur des participants ayant fait le déplacement. La fièvre du samedi soir s’ est ensuite poursuivie jusqu’à la journée de dimanche consacrée exclusivement à la partie festive du festival.

Le tout, s’étant déroulé dans le respect strict des mesures barrières édictées par l’autorité urbaine suite à la résurgence de la 3ème vague de la Covid-19.
Il sied de souligner que le festival Congo river a été conçu pour rendre hommage au fleuve Congo et le vendre aux touristes.

Ce festival est une initiative de New concept management, qui réussi à l’organiser avec la collaboration du ministère national du Tourisme ainsi que le ministère provincial de la décentralisation.

Albert Maloba

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC