Après plusieurs jours de détention, la journaliste Tatiana Osango est enfin libre

Des sources proches de sa famille, nous apprenons que Tatiana Osango, journaliste de Reaco News, une chaîne diffusée sur Youtube, qui était détenue pendant plusieurs jours dans le cachot de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) a été finalement libérée ce lundi soir. Cela grâce à l’intervention de la Monusco et de l’Union Européenne.

La libération de Tatiana Osango constitue donc un soulagement pour sa famille et pour ceux qui étaient indignés par la résurgence des pratiques d’une époque révolue, alors que le Chef de l’État ne cesse de promouvoir l’émergence d’un véritable État de droit en RDC.
De l’avis des analystes, quelque soit la faute commise par la journaliste Tatiana Osango, sa place n’était pas dans un cachot des services de sécurité, mais plutôt devant un magistrat du parquet ou devant son juge naturel. C’est ça l’Etat de droit, un État respectueux des droits humains et de la liberté de la presse.

C’est ici l’occasion de rappeler la nécessité qu’il y a de voter une loi sur la dépénalisation des délits de presse pour permettre aux journalistes congololais de travailler séreinement sans avoir peur d’être privés de liberté, en cas de dérapage ou autres manquements.

JR Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC