Equateur: En prévision de la prochaine Conférence des Gouverneurs, le Chef de l’État est très attendu par la population de Mbandaka

Dans une précédente livraison, votre journal a décrit la situation de crise – l’œuvre de certains politiciens habitués à pêcher en eau trouble – qui prévaut à l’Équateur.


Et ‘est pour dire non à cette crise artificiellement entretenue par certains acteurs politiques basés à Kinshasa que la population de l’Equateur a organisé un grand rassemblement hier vendredi à Mbandaka. Des chefs coutumiers, des notables, des représentants des autochtones de Mbandaka Ngele ya Ntando ainsi que des nombreuses femmes et des jeunes se sont retrouvés pour réclamer le retour du Gouverneur Bobo Boloko dans le Chef-lieu de la province de l’Equateur. Et ce, dans l’objectif d’entamer les préparatifs de la Conférence des Gouverneurs et surtout organiser l’accueil du Chef de l’État, très attendu par les forces vives de l’Equateur.

Prenant la parole au nom des notables, des autorités traditionnelles et de la population de cette province, Boketsu Ngele – Chef coutumier de Mbandaka et Vice-président National des chefs coutumiers de l’Equateur – a présenté les désidératas des forces vives de cette province.


« Nous demandons au Chef de l’État que la Conférence des Gouverneurs se tienne bel et bien à Mbandaka, comme prévu. Et nous attendons à bras ouvert le Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en compagnie de la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, à qui nous allons réserver un accueil chaleureux.


Car, Mbandaka est également la base du Chef de l’État. La situation est calme à Mbandaka : Il n’y a eu aucun mort lors de l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée provinciale de l’Equateur par le Bureau d’âge, ainsi que certains se sont amusés à répandre la rumeur. Et s’il y a eu des morts, qu’on nous montre les cadavres et les lieux où se tiennent le deuil ? »
À propos de la crise politique en cours, le Chef Boketsu Ngele a denoncé les tireurs des ficelles :


« Nos politiciens qui sont à Kinshasa ne veulent pas que l’Equateur puisse se développer. Au nombre de ceux qui appuient sur le frein, on peut nommément citer le cas de Jean-Claude Baende. Il a combattu les anciens Gouverneurs José Makila, Louis Koyagialo, Tony Bolamba par le passé. Et aujourd’hui, sa cible, c’est le Gouverneur Bobo Boloko.


La guerre politique en cours à l’Equateur ne concerne pas Bobo Boloko. C’est la guerre de l’Union Sacrée de la Nation contre le FCC. », a-t-il soutenu.


Au cours de ce grand rassemblement, plusieurs femmes ont pris la parole à tour de rôle pour lancer une invitation à la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, l’invitant d’effectuer une descente au chef-lieu de la province de l’Equateur pour échanger avec elles sur des projets de développement.


Quant aux jeunes, ils ont unanimement rassuré le Chef de l’Étatdu fait que la paix règne dans leur entité et que rien ne peut empêcher la tenue de la conférence des gouverneurs à Mbandaka.

Jean Mokos

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC