Kasaï central : Bientôt l’installation de l’antenne provinciale de l’ONIP à Kananga

Le projet ONIP, Office National de l’Identification de la population, prend progressivement forme et se déploie à l’arrière-pays. Dans ce cadre précis, un délégué a été dépêché au chef-lieu de la province du Kasaï central dans le but de repérer le site appelé à accueillir localement l’installation de cet office étatique chargé du recensement.

En effet, en prélude de l’organisation du scrutin de 2023, il est nécessaire de procéder au dénombrement de la population et de consigner les données sur un fichier général. Bien plus, la maîtrise des variables démographiques permettra aux autorités de préconiser la politique appropriée au regard des besoins relatifs à l’ensemble de la population. Raison pour laquelle le délégué national de l’Office national d’identification de la population est en mission à Kananga pour repérer le site qui va servir de cadre pour l’installation de ce service qui démarre ses activités incessamment.

“Nous sommes au Kasaï central pour repérer le site qui permettrait à ce que nous puissions installer l’administration de l’ONIP, mais aussi l’installation des serveurs d’entreposage des matériels qui vont servir a l’identification de la population en province.
Se basant sur les missions de l’ONIP consistant à identifier et de remettre la carte d’identité aux congolais, identifier les étrangers et donner la carte de résident, la création du fichier général de la population par l’impression des imprimés de valeurs notamment : les attestations de naissance et les actes de décès », a dit monsieur Ivan Ilunga.

Et d’ajouter, « cette lutte s’inscrit dans la Vision du chef de l’État, qui veut qu’il y ait des meilleures élections au pays ».

C’était également une occasion pour lui, de préciser qu’en ce qui concerne le recrutement du personnel, celui-ci se fera par la mutualisation entre trois institutions: l’ONIP, la CENI et l’institut national de statistiques, (INS ).

L’opération d’identification ne pourra jamais empêcher les élections, car ces dernières ont une durée, mais pas le recensement. Au moment des élections, nous donnerons le fichier de personnes ayant l’âge de 18ans plus et les opérations de recensement continueront parce que les naissances et les décès continueront tout comme les mouvements migratoires (les étrangers viendront toujours au pays et les congolais quitteront le pays).

B.M.SHAMBA

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC