RDC: faute de la signature du juge constitutionnel François Bokona à l’arrêt de la haute cour, le député Mike Mukebayi passera encore une nuit de plus au CPRK!

Initialement prévue pour le lundi10 février puis retardée d’un jour – soit pour ce mardi 11 février 2020 – la libération du député provincial Mike Mukebayi Nkoso est à nouveau repoussée.

En principe, Mike Mukebayi devait quitter le Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK) à la suite de l’arrêt de la cour constitutionnelle du vendredi 7 février dernier.

En effet, par l’arrêt susvisé, la cour constitutionnelle a déclaré non-conformes à la constitution toutes les décisions prises à l’encontre du député provincial Mike Mukebayi par l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

En conséquence, l’élu de Lingwala devrait logiquement respirer l’air de liberté, mais les contraintes administratives l’obligent à continuer de humer le parfum du milieu carcéral.
Et pour cause, le juge constitutionnel François Bokona Wilipa – rapporteur de la composition du bureau qui avait statué sur l’affaire Mike Mukebayi – n’a pas pu signer l’acte du jugement aujourd’hui.

« (…)il était attendu depuis ce matin, mais il est arrivé à son bureau aux environs de 15heures. Quelques minutes à peine dans son office, il y est sorti au motif qu’il devait parciper à une plénière et revenir, pour signer l’arrêt rendu le vendredi. Malheureusement, depuis qu’il est parti, il n’est pas revenu dans son bureau et personne n’a pu nous expliquer les raisons. Nous pensons, vu l’heure tardive, que son retour au bureau devient difficile ce soir.
Malgré tout, nous fondons l’espoir que l’honorable Mike Mukebaye pourra sortir demain », s’est confié à politiquerdc.net, un proche du dossier.

Il faut signaler que c’est sur base de l’arrêt de la cour constitutionnelle que la cour d’appel de Kinshasa-Gombe devra ordonner la libération du député de l’opposition/Lamuka.

Rappelons que Mike Mukebayi est détenu au CPRK depuis 6 mois. Accusé par un proche collaborateur de Vital Kamerhe – le directeur de cabinet du président de la République – cet élu est le premier prisonnier politique du mandat de Felix Tshisekedi.

Etant donné l’annulation de toutes les décisions prises contre lui par le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa ayant permis son arrestation, ses électeurs de de la commune de Lingwala, ses partisans ainsi que toute sa famille biologique espèrent revoir Mike Mukebayi très prochainement en liberté pour réprendre ses activités parlementaires lors de la prochaine rentrée parlementaire de mars, revêtu de tous ses droits.
Initialement prévue pour le lundi10 février puis retardée d’un jour – soit pour ce mardi 11 février 2020 – la libération du député provincial Mike Mukebayi Nkoso est à nouveau repoussée.

En principe, Mike Mukebayi devait quitter le Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK) à la suite de l’arrêt de la cour constitutionnelle du vendredi 7 février dernier.

En effet, par l’arrêt susvisé, la cour constitutionnelle a déclaré non-conformes à la constitution toutes les décisions prises à l’encontre du député provincial Mike Mukebayi par l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

En conséquence, l’élu de Lingwala devrait logiquement respirer l’air de liberté, mais les contraintes administratives l’obligent à continuer de humer le parfum du milieu carcéral.
Et pour cause, le juge constitutionnel François Bokona Wilipa – rapporteur de la composition du bureau qui avait statué sur l’affaire Mike Mukebayi – n’a pas pu signer l’acte du jugement aujourd’hui.

« (…)il était attendu depuis ce matin, mais il est arrivé à son bureau aux environs de 15heures. Quelques minutes à peine dans son office, il y est sorti au motif qu’il devait parciper à une plénière et revenir, pour signer l’arrêt rendu le vendredi. Malheureusement, depuis qu’il est parti, il n’est pas revenu dans son bureau et personne n’a pu nous expliquer les raisons. Nous pensons, vu l’heure tardive, que son retour au bureau devient difficile ce soir.
Malgré tout, nous fondons l’espoir que l’honorable Mike Mukebaye pourra sortir demain », s’est confié à politiquerdc.net, un proche du dossier.

Il faut signaler que c’est sur base de l’arrêt de la cour constitutionnelle que la cour d’appel de Kinshasa-Gombe devra ordonner la libération du député de l’opposition/Lamuka.

Rappelons que Mike Mukebayi est détenu au CPRK depuis 6 mois. Accusé par un proche collaborateur de Vital Kamerhe – le directeur de cabinet du président de la République – cet élu est le premier prisonnier politique du mandat de Felix Tshisekedi.

Etant donné l’annulation de toutes les décisions prises contre lui par le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa ayant permis son arrestation, ses électeurs de de la commune de Lingwala, ses partisans ainsi que toute sa famille biologique espèrent revoir Mike Mukebayi très prochainement en liberté pour réprendre ses activités parlementaires lors de la prochaine rentrée parlementaire de mars, revêtu de tous ses droits.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

Unikin : le record des statistiques macabres des professeurs en peu de temps

Depuis janvier 2020, l'Alma mater du Mont Amba fait l'hémorragie de sa matière grise et si rien n'est entrepris pour la contenir, le fleuron...

Grève des médecins : malgré la mobilisation de ce mercredi, Sylvestre Ilunga et Eteni Longondo font la piètre figure !

Face au silence observé du côté des autorités gouvernementales par rapport à leur revendication, les médecins rééditeront leur exploit de manifestation ce vendredi 10...

RDC : La journée « hôpital sans médecin » décrétée par le syndicat des médecins du Congo a été suivie ce mercredi 8 juillet à travers...

Le mot d'ordre lancé par le syndicat des médecins du Congo a été respecté dans plusieurs villes du pays ce mercredi 8 juillet 2020....

ARTICLES SIMILAIRES

Unikin : le record des statistiques macabres des professeurs en peu de temps

Depuis janvier 2020, l'Alma mater du Mont Amba fait l'hémorragie de sa matière grise et si rien n'est entrepris pour la contenir, le fleuron...

Grève des médecins : malgré la mobilisation de ce mercredi, Sylvestre Ilunga et Eteni Longondo font la piètre figure...

Face au silence observé du côté des autorités gouvernementales par rapport à leur revendication, les médecins rééditeront leur exploit de manifestation ce vendredi 10...

RDC : La journée « hôpital sans médecin » décrétée par le syndicat des médecins du Congo a été suivie ce...

Le mot d'ordre lancé par le syndicat des médecins du Congo a été respecté dans plusieurs villes du pays ce mercredi 8 juillet 2020....

La grève des agents de la santé commis à la riposte contre la covid-19 se radicalise à Kinshasa

Le personnel de la santé de la ville province de Kinshasa commis à l'équipe multisectorielle de la riposte contre le coronavirus a une fois...

Covid-19 : à quoi auraient servi les 27,3 millions décaissés pour la riposte ?

La coalition au pouvoir a montré ses limites et déficits. Chaque jour qui passe révèle son lot d'insuffisances d'une union incestueuse au sein des institutions....

Covid-19 : impayée depuis 3 mois, l’équipe de la riposte a manifesté sa colère ce samedi à...

Le personnel de l'équipe de la riposte contre le Coronavirus broie du noir depuis quelques mois. À bout de patience et malgré le risque...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!