Sauts-de-mouton : le montant de 3,500 millions$ annoncé en mode d’urgence par le VPM Mayo n’a toujours pas été débloqué!

l’Office des Routes et celui des voiries et Drainages attendent désespérément la somme de trois millions cinq cents mille de dollars américains promise par le gouvernement et destinée au parachèvement des travaux de sauts-de-moutons.

Alors que le Vice-premier ministre et ministre de budget, Jean-Boudouin Mayo Mambeke, avait annoncé à grand renfort publicitaire – à l’issue de la réunion présidée par le premier ministre le samedi 8 février dernier – que la somme de 3.500 000$ devrait être disponibilisée le même jour aux deux entreprises citées ci-dessus en vue de la poursuite des travaux de construction des sauts-de-mouton à Kinshasa, rien n’a été décaissé jusqu’à ce jour.
Une fois débloqués , le montant devrait être réparti entre les deux entreprises : l’Office des Routes et l’Office des Voiries et Drainages, à raison de 2millions pour le premier et 1,500 millions dollars américains pour le second.

De sources sûres qui se sont confiées à politiquerdc.net, il est fait état du possible frein du gouvernement au décaissement de ces fonds. L’exécutif national serai actuellement en passe de mettre en place un mécanisme de gestion collégiale de ces fonds entre les différents partenaires pour que le financement aille de paire avec l’exécution des travaux sur les différents chantiers.

Cette commission devrait être constituée des agents des ministères du budget, Finances et celui des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction; ainsi que ceux de l’Office des Voiries et Drainages et de l’Office des Routes.

La visite d’inspection des travaux effectuée ce jeudi 13 février 2020, dans les différents chantiers par le président Félix Antoine Tshisekedi reste déterminante pour la reprise des travaux, renseigne une source proche de la présidence de la République.

Arrivé sur les différents chantiers, le chef de l’État a été accueilli par les réactions de ses partisans hostiles à l’endroit de son Directeur de cabinet, Vital Kamerhe, pourtant à ses côtés.

Vital Kamerhe – le tout puissant Dircab que la base de l’udps/Tshisekedi accuse de tous les maux – a été au cœur du programme d’urgence du président de la république. Il va de soi qu’il soit tenu responsable de la megestion de ce projet.

Rappelons que pour un montant global de 46 millions prévus pour la construction du projet des 7 Sauts-de-mouton à Kinshasa, le solde à décaisser s’élèverait à hauteur des 13 millions. Selon le VPM Jean-Boudouin Mayo Mambeke, auteur de cette information. Le montant restant devrait être décaissé progressivement et hebdomadairement jusqu’à l’achèvement et l’inauguration, d’ici le 30 juin prochain.

Pourquoi seulement 7 Sauts-de-mouton au lieu de 10 déjà financés ?

Au départ, le projet prévoyait la construction de 12 Sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa. Cependant, le financement a été effectué uniquement pour 10. Mais sur ces derniers, les travaux ont timidement débuté, depuis près de 9 mois uniquement dans 7 sites.

Où serait parti le montant décaissé pour les 3 autres Sauts-de-mouton ?
D’après une source à la présidence de la République, c’est la Safricas qui aurait été chargée de l’exécution des autres chantiers.

Difficile donc d’en savoir un peu plus, car tous les efforts fournis par votre média en ligne pour obtenir le son de cloche de la Safricas n’ont pas abouti.

Toutefois, d’aucuns pensent que seul l’aboutissement de l’enquête judiciaire – déjà initiée – pourrait fixer l’opinion sur cette affaire. Pourvu que la politique n’interfère pas au déroulement l’action judiciaire !

Alain St. Bwembia/JML

ARTICLES SIMILAIRES

Le plaidoyer du prix Nobel de la Paix trouve un écho favorable au parlement de l’Union Européenne

Reconnu mondialement pour son action réparatrice des appareils génitaux de femmes victimes de viols et de violences à...

Un groupe des journalistes congolais créé une structure pour l’émergence du Congo

Rassemblement des journalistes pour l'émergence du Congo (Rajec) est sa dénomination.Et , ils sont au total 11 membres...

Kasaï central : Le REFEDEF a formé 18 membres des comités locaux d’alerte en matière de violence sexuelle

Ils sont venus de différentes organisations des promotions de droits de la femme et droit de l'homme, participer à la formation de...

ARTICLES SIMILAIRES

Le plaidoyer du prix Nobel de la Paix trouve un écho favorable au parlement de l’Union Européenne

Reconnu mondialement pour son action réparatrice des appareils génitaux de femmes victimes de viols et de violences à...

Un groupe des journalistes congolais créé une structure pour l’émergence du Congo

Rassemblement des journalistes pour l'émergence du Congo (Rajec) est sa dénomination.Et , ils sont au total 11 membres...

Kasaï central : Le REFEDEF a formé 18 membres des comités locaux d’alerte en matière de violence sexuelle

Ils sont venus de différentes organisations des promotions de droits de la femme et droit de l'homme, participer à la formation de...

Kasaï Central: le bourgmestre de la commune de Nganza / ville de Kananga est suspendu pour détournement de 500...

Le maire de la ville de Kananga vient de suspendre SIMON LUBOYA - le bourgmestre de la commune...

Jean Félix Mupande, l’homme à la tête de la Direction générale du Cadastre Minier est un dirigeant illégitime et...

Les épisodes du feuilleton du Cadastre Minier s'enchaînent les uns après les autres, avec de rebondissements insolites. Après...

Nord-Ubangi : Le Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile a remis deux notes de plaidoyer aux autorités...

C'est dans la suite de l'atelier d'analyse de contextes que le Cadre de Concertation Provincial de la Société...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!