C’est à travers une correspondance de 4 pages, adressée au président de la République Félix-Antoine Tshisekedi et dont une copie est parvenue à politiquerdc.net ce mardi 25 février 2020, que le Syndicat national des agents de l’État (Synaget) présente les griefs contre le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

« (…)Nous venons par la présente solliciter votre intervention afin de bloquer les visées machiavéliques du président Gode Mpoy de l’Assemblée provinciale de Kinshasa et de son complice Papy Epiana, Questeur de ladite institution, tendant à remplacer le personnel administratif trouvé sur place, en désaccord avec l’Edit n°002/2018 du 07 décembre 2018 , portant statut des agents des services publics de la ville de Kinshasa et foulant au pied le Règlement administratif du personnel de la première institution de la ville de Kinshasa », écrit- on.

En clair, le Synaget dénonce ce qu’il qualifie de « violation des dispositions statutaires, le recrutement massif et anarchique » qui seraient opérés par le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, sans respect de procédures légalement établies.

En outre, le Synaget allègue  plusieurs autres griefs en charge du  bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, notamment :

1. Le refus de payer les indemnités des membres du bureau provisoire et leurs collaborateurs ;
2. Le refus de payer les assistants parlementaires ;
3. La surfacturation des véhicules alloués aux députés provinciaux à titre de crédit ;
4. La privatisation de tous les avantages sociaux aux membres du personnel administratif de l’Assemblée provinciale ( plus question de soins médicaux , pas de frais de transport et de frais de logement) et;
5. Le bureau Gode Mpoy voudrait remplacer toutes les nouvelles unités avec de nouveaux agents.

Au vu de tous ces dérapages constatés, le syndicat national des agents de l’État, tout en  exigeant la démission du bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, sollicite l’implication du chef de l’État pour un audit avec la cour des comptes afin de déceler les magouilles décriées.

Ce document du Synaget, a été signé par Francis Sekabuhoro et Véron Mantomina, respectivement président et secrétaire général de cette structure.

Rédaction