Pour la énième fois, les agents commis à la riposte contre la covid-19 étaient dans la rue ce lundi 10 août pour réclamer leurs arriérés de salaire

Les agents affectés à la riposte contre la covid-19 ne décolèrent pas, ils sont descendus une fois dans la rue, ce lundi 10 août 2020 à Kinshasa. Ils réclament leurs arriérés de trois mois de prime, en plus d’exiger la prise en charge des familles de leurs collègues décédés de suite de la pandémie.

Partie de l’Inpss, leur marche pacifique a eu comme point de chute la présidence de la République, où les manifestants ont été reçus par un des conseillers du chef de l’Etat.

« Nous avons été reçus par le conseiller au Desk pour la bonne gouvernance dans le bureau du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité auprès duquel nous avons fait part de nos réclamations résumées comme suit: la paie de 3 mois d’arriérés de la prime pour Covid-19, la prise en charge des familles de nos collègues décédés de Covid-19, le réajustement à 50% de la prime autrefois donnée pour la maladie à virus Ebola pour les prestataires, la prime du 60eme anniversaire de l’indépendance promise par le chef de l’Etat et les autres missions pour tous les agents », a fait savoir le Dr Cris Kacita, président de la délégation qui s’est confié à politiquerdc.net.

À cette occasion, ils ont évoqué les manoeuvres qui seraient orchestrées par la banque Accès.

« Après l’écoute attentive quant aux différents problèmes exposés ci-dessus, une note sera faite dès ce soir pour déposer sur la table du Conseiller spécial en matière de sécurité, lequel sollicitera une rencontre avec le chef de l’État afin de nous recevoir. Il est possible que cela soit fait d’ici demain. Sinon le lendemain », a précisé le Dr Cris Kacita.

Il faut préciser que les agents de la riposte sont constitués des médecins, infirmiers, ambulanciers et autres.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

Un groupe des journalistes congolais créé une structure pour l’émergence du Congo

Rassemblement des journalistes pour l'émergence du Congo (Rajec) est sa dénomination.Et , ils sont au total 11 membres...

Kasaï central : Le REFEDEF a formé 18 membres des comités locaux d’alerte en matière de violence sexuelle

Ils sont venus de différentes organisations des promotions de droits de la femme et droit de l'homme, participer à la formation de...

Kasaï Central: le bourgmestre de la commune de Nganza / ville de Kananga est suspendu pour détournement de 500 mille FC

Le maire de la ville de Kananga vient de suspendre SIMON LUBOYA - le bourgmestre de la commune...

ARTICLES SIMILAIRES

Un groupe des journalistes congolais créé une structure pour l’émergence du Congo

Rassemblement des journalistes pour l'émergence du Congo (Rajec) est sa dénomination.Et , ils sont au total 11 membres...

Kasaï central : Le REFEDEF a formé 18 membres des comités locaux d’alerte en matière de violence sexuelle

Ils sont venus de différentes organisations des promotions de droits de la femme et droit de l'homme, participer à la formation de...

Kasaï Central: le bourgmestre de la commune de Nganza / ville de Kananga est suspendu pour détournement de 500...

Le maire de la ville de Kananga vient de suspendre SIMON LUBOYA - le bourgmestre de la commune...

Jean Félix Mupande, l’homme à la tête de la Direction générale du Cadastre Minier est un dirigeant illégitime et...

Les épisodes du feuilleton du Cadastre Minier s'enchaînent les uns après les autres, avec de rebondissements insolites. Après...

Nord-Ubangi : Le Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile a remis deux notes de plaidoyer aux autorités...

C'est dans la suite de l'atelier d'analyse de contextes que le Cadre de Concertation Provincial de la Société...

Les jeunes ressortissants de la province du Nord-Ubangi ont observé un sit-in à Kinshasa pour pousser la justice à...

Ils étaient une dizaine ce vendredi 4 septembre 2020 à tenir le sit-in devant la Cour de Cassation à Kinshasa. Les jeunes...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!