Victime d’une campagne de diabolisation, le Cardinal Fridolin Ambongo réconforté par le Caucus de parlementaires catholiques

Pendant que certaines officines politiques se livrent depuis quelques semaines à la campagne de dénigrement et de diabolisation contre l’Eglise catholique, allant jusqu’à s’en prendre individuellement au Cardinal Fridolin Ambongo, les députés nationaux membres du Caucus de Parlementaires Catholiques, ont choisi de prendre la pente inverse. Dégoûtés de ces attaques de caniveaux, ils ont opté de soutenir leur père spirituel.

Ils ont ainsi concrétisé leur attitude en rendant une visite de réconfort à l’archevêque de Kinshasa.
Aussi, à travers une déclaration co-signée notamment par les députés Paul Balenza, Henriette Wamu, Bonane Yangazi, Geneviève Inagosi, ces élus du peuple ont d’abord dénoncé les actes de barbarie perpétrés ces derniers temps contre leur église.

« Nous, Députés Nationaux, Membres du Caucus de Parlementaires Catholiques, avons suivi avec indignation les actes de Barbarie qui sévissent dans le Diocèse de Mbuij-Mayi où les objets et lieux de culte ont été profanés dans les Eglises;
Aussi, avons-nous suivi avec amertume les autres actes de barbarie commis ce dimanche 1er Août 2021 à Kinshasa, où des inciviques sans doute manipulés, se sont attaqués avec virulence à la résidence de Son Éminence Fridolin Cardinal Ambongo, Archevêque de Kinshasa ».

Tout en condamnant ces comportements ignobles, ces ferventes et fervents fidèles catholiques ont tenu à rappeler le rôle joué depuis la nuit des temps par les princes de l’Église pour l’émergence de la Nation congolaise.

« Nul ne peut à ce jour ignorer le rôle joué par le cardinal Malula pour l’émancipation de l’élite congolaise dans sa lutte pour la conquête de l’indépendance ou son engagement contre les péripéties et velléités dictatoriales qu’a connues notre pays dès 1960. Œuvre perpétrée avec et sous le leadership de nos pères Evêques par nos Clergés et fidèles, à travers la République, relayée hier par le Cardinal Etsou et le Cardinal Laurent Monsengwo.
Aujourd’hui cette œuvre est portée par leur successeur, le Cardinal Fridolin Ambongo. Elle dénonce les dérives de notre société et recadre les ignominies tout en indiquant la voie à suivre, conformément au rôle prophétique de l’Eglise.
Il est donc regrettable de constater que l’Eglise Catholique subisse la profanation et la destruction de ces lieux sacrés uniquement parce qu’elle a rempli avec justesse et équité cette mission prophétique, son rôle, à travers ses pasteurs », se sont-ils indignés.

La RDC étant un État de droit, le Caucus de parlementaires catholiques demande à la Police de faire son travail en arrêtant tous les auteurs de ces actes ignobles qui
ont opéré à visage découvert.

Enfin, un appel au calme est lancé à l’endroit des fidèles catholiques :

« Nous invitons tous les chrétiens Catholiques à garder leur sérénité, de protéger le patrimoine ecclésial ainsi que l’honneur et la dignité de nos pères dans la Foi tout en leur témoignant, à tous égards, notre indéfectible soutien ».

Jean-Romance MOKOLO

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC