Equateur : Installation officielle du bureau d’âge dirigée par la députée Marie-Josée MOLEBO

Dans les prochains jours, la crise institutionnelle qui sévit au sein de l’organe délibérant de la province de l’Equateur pourrait apppartenir au passé.

En effet, les députés provinciaux de cette province ont mis en place un bureau d’âge dont l’installation officielle est intervenue ce samedi, le 25 septembre 2021 à Mbandaka, au cours d’une séance plénière convoquée et présidée par M. Jean Robert Mola Mo-Mwanza , Directeur Administratif de cette institution Politique.


Cela en présence du Gouverneur de province, Bobo Boloko ainsi que de plusieurs autorités civiles et militaires de cette entité. Et c’est la députée provinciale, élue du territoire de Mankanza, qui préside ce bureau d’âge. Elle est secondée par ses collègues Clovis Elongama, élu de Basankusu, comme Secrétaire Rapporteur et Éric Boloko Bekadjwa, en qualité de Secrétaire Rapporteur Adjoint.

Tout en rendant un hommage appuyé au Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la consolidation de l’État de droit, la Présidente du bureau d’âge, Marie-Josée Molebo, a dans son mot de circonstance, exhorté ses collègues députés provinciaux à la culture de la paix, à la tolérance et à la cohésion en vue de réussir les projets de développement de la Province de l’Équateur.

« (…) Mesdames et Messieurs, chers collègues députés provinciaux, la province de l’Equateur est notre patrimoine commun que nous devons chérir et sauvegarder pour l’intérêt supérieur de la population, souverain primaire, que nous avons le privilège de représenter dans cet hémicycle.


Honorables députés provinciaux et chers collègues, il nous appartient d’examiner les différentes pétitions visant les collègues Buka Lompulo Claude, Nkumu Isangola Alexis et Angebi Simon, respectivement Président, Vice-président et Rapporteur Adjoint de l’Assemblée provinciale de l’équateur », a-t-elle déclaré.

Et de rappeler les principales missions dévolues au bureau d’âge, à savoir :

  • La validation de mandat de députés provinciaux ;
  • L’audition et l’examen des pétitions à charges de certains députés membres du bureau ; et
  • L’élection et l’installation du bureau permanent de l’Assemblée provinciale de l’équateur.

Il faut espérer que la mise en place du bureau d’âge va déboucher sur la fin effective des tiraillements inutiles entre les élus provinciaux de l’Equateur, appelés à fumer le calumet de la paix pour le bien-être de leurs électeurs.

JR MOKOLO

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC