Allégations d’abus sexuels par des agents de l’OMS sur certaines femmes congolaises: Albert-Fabrice PUELA s’indigne et promet que la justice sera faite aux victimes

Dans un rapport final publié le mardi, 28 septembre 2021, la Commission d’enquête indépendante a fait état des abus sexuels commis sur plus de soixante-dix femmes congolaises par des agents de l’OMS, membres des équipes de riposte contre l’épidémie à virus Ebola en RDC, entre août 2018 et 2020.


Un rapport accablant qui a provoqué une vague d’indignation en Rdc et à travers le monde. Et le gouvernement congolais n’est pas resté indifférent face à ces abus sexuels sur ses ressortissants.


Ainsi, dans un communiqué dont politiquerdc.net s’est procuré une copie, le Ministre des Droits Humains, Albert-Fabrice Puela, a exprimé l’indignation du gouvernement de la Rdc face à ces actes ignobles.

« Le Ministère des Droits Humains rappelle à l’opinion nationale et internationale que la Rdc a ratifié plusieurs traités en matière de protection et de promotion des droits des femmes. Le respect de ces droits demeure un cheval de bataille pour le gouvernement congolais tant dans le milieu professionnel que dans la société en général.
Le rapport du 28 septembre 2021 publié par la commission indépendante d’examen des allégations d’exploitation et d’abus sexuels commis au cours de la riposte à la dixième flambée de la maladie à virus Ebola en Rdc indigne profondément le gouvernement congolais en particulier et sa population en général.


Le Ministère des Droits Humains condamne fermement ces actes odieux et irresponsables commis par certains agents de l’OMS à l’endroit des citoyennes congolaises vulnérables, pendant que ces dernières devraient pourtant bénéficier de l’assistance, de la protection et du soutien de ces mêmes agents »
De ce qui précède, le ministre des Droits Humains, Albert-Fabrice Puela, promet des enquêtes approfondies pour que les auteurs de ces abus sexuels répondent de leurs actes devant la justice.

« Ainsi, le Ministère des Droits Humains tient à préciser que, relativement à ces graves révélations contenues dans ce rapport élaboré par cette commission indépendante, des enquêtes approfondies à l’initiative du gouvernement congolais seront menées sur terrain dans les prochains jours et les responsabilités devront être établies.
Aux compatriotes victimes de ces actes barbares, le gouvernement congolais vous exprime toute sa compassion et vous garantit que justice sera faite »

Il faut espérer que les femmes congolaises victimes de ces abus sexuels verront leurs bourreaux subir effectivement la rigueur de la loi et que ces crimes ignobles ne passeront pas par pertes et profits au nom des intérêts inavoués.

JR.Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC