La Fédération du MLC/ Equateur 1 met en garde les auteurs de la campagne de diabolisation contre le Chairman Jean-Pierre Bemba

Dans une déclaration Politique rendue publique, ce lundi 04 octobre 2021, signée par son Vice- Président Fédéral, Dieudonné Mwamolanda, la Direction politique du Mouvement de libération du Congo, Fédération de l’Equateur I a réagi à la
déclaration faite par le Président fédéral de l’UNC/Équateur, Monsieur Lobondo Bokelu, dans laquelle « certaines personnalités politiques sont accusées à tort d’être à la base de la crise institutionnelle qui sévit actuellement dans la province l’Equateur.
En effet, dans sa déclaration, le président fédéral de l’UNC/Équateur cite et qualifie entre autres le président national du MLC, Monsieur Jean-Pierre Bemba Gombo d’être parmi les tireurs de ficelles » de cette crise.

Aussi, pour le MLC Fédération Équateur I, « les propos outrageants et de surcroit mensongers à l’égard de notre président national ont pour objectif nuisible de lui jeter l’opprobre afin de ternir son image prestigieuse auprès de la population, et l’auteur principal et commanditaire de ce plan machiavélique bien identifié et en mal de célébrité est désespérément à la recherche effrénée de positionnement politique ainsi qu’à la reconquête du pouvoir politique perdu à la suite de la mauvaise gouvernance qui l’avait caractérisée lorsqu’ il a été aux affaires.

Le lynchage médiatique dont le MLC et son président national sont victimes, ces derniers temps, est l’œuvre de ce personnage à « la moralité douteuse et aux moeurs légères », habitué à prêcher par des mauvais exemples. Les torts causés aux habitants de Mbandaka sont encore vivaces et ne peuvent être oubliés de sitôt », lit-on dans la déclaration.

Ainsi, la Fédération du MLC/Equateur I souligne que cette campagne de diabolisation est « orchestrée pour vilipender le Président National et le MLC dont l’influence politique à l’Equateur est grandissime. Les concurrents politiques de l’Equateur cherchent visiblement à anéantir cette influence en optant pour une démarche politique biaisée. Néanmoins, ils doivent savoir que le MLC est une machine politique dont le rayonnement dépasse largement les frontières de l’Equateur et ce, contrairement à certains partis politiques évoluant uniquement à Mbandaka », a-t-on martelé.

De ce qui précède, tout en remerciant le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour l’attention qu’il accorde à la situation politique difficile que traversent les institutions politiques de la province de l’Equateur et de son initiative visant à régler définitivement cette question, la Fédération du MLC/Equateur I « met en garde quiconque accuserait à tort le Président National et se réserve le droit de tirer toutes les
conséquences qui s’imposent quant à ce », a prévenu Dieudonné Mwamolanda, au nom de la Direction politique du MLC/Equateur I.

JR.Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC