Assemblée Nationale : Avant de voter pour la recevabilité du budget 2022, Henriette WAMU a interpellé le gouvernement sur plusieurs questions !

Au cours de la séance plénière tenue le jeudi 18 novembre 2021, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a apporté des réponses aux préoccupations soulevées en début de semaine par les députés nationaux lors du débat général sur le projet de loi des finances de l’exercice 2022.


Un projet de budget qui a été jugé recevable par la majorité d’élus du peuple et envoyé par la suite à la Commission Économique et Financière de la Chambre basse du Parlement pour toilettage.

Et parmi les Parlementaires ayant voté pour la recevabilité de ce projet de budget 2022, on peut citer la députée nationale Henriette Wamu. Cette dernière avait cependant donné ouvertement sa position, le lundi 15 novembre dernier, dans son intervention devant la plénière lors du débat général.


En effet, l’élue de la Funa salue, notamment l’accroissement considérable des recettes de l’État, permettant de prendre en charge les besoins sociaux de base de la population congolaise.
Tout en félicitant le premier ministre et son Gouvernement pour avoir déposé dans le délai légal le projet de loi des finances sous examen, Henriette Wamu Atamini a toutefois soulevé un certain nombre de préoccupations à l’intention de Jean-Michel Sama Lukonde.


La Présidente de l’Alliance pour la Réforme de la République (A2R) a émis le vœu que le premier ministre puisse présenter les différentes réformes élaborées afin de lutter efficacement contre la faim en RDC, au regard du rapport présenté par le Programme Alimentaire Mondial faisant état de 25 millions de congolais frappés par la faim à travers le territoire national.

Membre du groupe Parlementaire UDPS et Alliés, Henriette Wamu a également soulevé des préoccupations sur la pandémie de Covid-19 qui sévit en RDC depuis mars 2020.

« Tous les experts s’accordent pour dire que la pandémie de Covid-19 est loin d’être éradiquée et que le moyen de prévention le plus efficace reste la vaccination et le respect scrupuleux des mesures barrières. La représentation nationale voudrait savoir le nombre actuel des vaccinés et quelles sont les mesures prises par le Gouvernement pour accélérer le rythme de vaccination de la population congolaise ».

Soucieuse de l’éducation des enfants, Henriette Wamu n’a pas manqué de s’appesantir sur la problématique de l’éducation nationale.

« Parmi les priorités du mandat du Chef de l’État figure la gratuité de l’enseignement dans les établissements publiques, spécialement au niveau du primaire. Où en sommes-nous aujourd’hui, au regard des grèves des enseignants et aux dysfonctionnements observés au sein des écoles publiques en rapport avec la qualité de l’enseignement ? »

Il faut noter que les préoccupations soulevées par la présidente de l’A2R et ses collègues députés nationaux ont bel et bien été prises en charge par le Chef du Gouvernement lors de sa réplique.

JR MOKOLO

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC