Christophe Mboso au Camp Luka pour lancer les travaux de construction de trois ponts

Face aux nombreux défis à relever en République Démocratique du Congo, il devient difficile d’enfermer les acteurs politiques dans leurs rôles institutionnels respectifs.

Il devient donc fréquent de voir un député accomplir une tâche dévolue à l’exécutif national ou provincial.

C’est ainsi qu’après la pluie tropicale qui a transformé les rues de la ville de Kinshasa en bras de rivières Kalamu et Ndjili si ce n’est en affluents du fleuve Congo, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga – le président de l’Assemblée nationale – est descendu au Camp Luka, quartier déshérité de la commune de Ngaliema pour se rendre compte du niveau du désastre.


Communiant avec sa base, M. Mboso est aller annoncer le lancement des travaux de construction de quelques ouvrages d’intérêt commun dont trois ponts et des forages d’eau.
La population désespérée a retrouvé le sourire. Venus en masse accueillir le speaker de la Chambre basse du Parlement, les habitants du camp Luka ont retrouvé l’espoir en entendant leur hôte s’exprimer en ces termes: « Notre venue au Camp Luka annonce le début des travaux. J’ai entendu vos cris de détresse. Il y a quelques jours, j’ai rencontré des tout petits qui m’ont dit que le Camp Luka est submergé à la tombée de chaque pluie. J’ai donc plaidé la cause auprès du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi. Et c’est lui qui m’envoie vers vous pour vous dire que, comme vous l’avez adopté, il reste à jamais prêt de vous, à l’écoute de vos problèmes. Pour commencer, les trois ponts du Camp Luka seront réhabilités, à commencer par celui qui donne accès au quartier avant de regarder à d’autres ouvrages d’intérêts communs dont les forges d’eau. Le premier est déjà opérationnel ».


Sans se départir de son message, Christophe Mboso a demandé à la population de prendre soin des ouvriers et surtout de protéger les matériaux de construction qui seront entreposés sur le site.
« Soyez vigilants, protégez ces matériaux de construction et les ouvriers qui seront commis à ces travaux. Que les ponts soient réhabilités pour donner accès aux véhicules et que Camp Luka se développe au même titre que d’autres entités de la capitale », a-t-il recommandé en substance.


A son tour, le directeur provincial de l’Office des voiries et drainages (OVD) a déclaré avoir reçu des instructions du chef de l’Etat, au travers de sa hiérarchie qui a formulé des recommandations; lesquelles ont donné lieu à sa descente sur le terrain avec toute son équipe. Avant de marteler sur la protection des matériaux de construction qui vont être entreposés sur le site.
« Dès demain, l’équipe sera à pied d’oeuvre pour prendre le tirant d’air. Je suis accompagné du directeur technique de l’entreprise pour actualiser les études réalisées il y a deux ou trois ans. Je reste convaincu, comme l’a si bien dit le patriarche Mboso, que vous allez réserver un bon accueil à nos équipes qui vont travailler sur différents sites », a plaidé en substance le directeur provincial de l’OVD.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES